jeudi 16 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : ruée vers le vaccin après les annonces des autorités

Publié le

Ce samedi matin, la mairie de Punaauia et l’institut de Formation des professions de Santé Mathilde Frébault ont été pris d’assaut. A l’annonce de la reprise de certaines restrictions sanitaires, la population s’est déplacée en masse pour se faire vacciner. La cellule sanitaire est prise au dépourvu.

Publié le 31/07/2021 à 15:30 - Mise à jour le 31/07/2021 à 15:30
Lecture < 1 min.

Ce samedi matin, la mairie de Punaauia et l’institut de Formation des professions de Santé Mathilde Frébault ont été pris d’assaut. A l’annonce de la reprise de certaines restrictions sanitaires, la population s’est déplacée en masse pour se faire vacciner. La cellule sanitaire est prise au dépourvu.

Premier jour après l’annonce par le Haut-commissaire de la reprise des mesures restrictives. La population est venue en masse se faire vacciner. De longues files d’attente se sont formées à la mairie de Punaauia et à l’institut Mathilde Frébault à Pirae.

“A première vue, les personnes ont compris qu’il fallait se protéger du variant Delta. […] La vaccination nous protège, de façon à ce qu’on ne se retrouve pas en réanimation”, a rappelé le ministre de la santé, Jacques Raynal.

De nombreux jeunes se sont déplacés de leur propre gré pour recevoir leur vaccin anti-covid, soit pour des raisons sportives comme pour Sébastien, qui participe à une compétition de Boxe Thai, soit pour protéger sa famille pour Ellia, une jeune maman. Dans sa lancée, elle a convaincu ses parents de venir se faire vacciner avec elle. Quant à Maui, il est venu en toute confiance comme son Papa, Christophe.

“C’est bien parce que c’est ce que l’on recherche, sachant que plus de 70% des personnes âgées de plus de 70 ans sont vaccinées”, explique Jacques Raynal. “C’était une priorité au début de notre campagne de vaccination. C’est bien, c’est normal qu’il y ait maintenant beaucoup de jeunes”.

La jeunesse polynésienne prend de plus en plus d’initiatives aujourd’hui et face à la situation sanitaire que traverse le fenua, de quoi donner un peu d’espoir en l’avenir, alors que seul un tiers de la population locale est vaccinée contre la covid à ce jour.

infos coronavirus