jeudi 29 juillet 2021
A VOIR

|

Covid-19 : Raiatea se prépare à l’arrivée du coronavirus

Publié le

Comment la population des îles vit-elle l’arrivée du coronavirus Covid-19 ? À Raiatea, les services du pays, les commerces, le centre hospitalier et le centre de secours sont déjà préparés.

Publié le 11/03/2020 à 17:20 - Mise à jour le 12/03/2020 à 9:57
Lecture 2 minutes

Comment la population des îles vit-elle l’arrivée du coronavirus Covid-19 ? À Raiatea, les services du pays, les commerces, le centre hospitalier et le centre de secours sont déjà préparés.

L’annonce du premier cas de coronavirus Covid-19 en Polynésie, n’a pas surpris les habitants de Raiatea. Tout n’était que question de temps… Leur inquiétude est plutôt de savoir quand devront-ils faire face à la maladie. “J’ai peur que ma famille attrape cette maladie, que cette maladie arrive aux îles Sous-le-Vent. Il faut que l’on fasse tous attention” confie Harold Teriitemoehaa, habitant de Raiatea.

Dans les commerces de la ville, les consignes sont appliquées comme il est conseillé de le faire. “On se lave les mains plus souvent et plus longtemps, comme le personnel médical. On fait attention à bien se désinfecter les mains après avoir touché les poignées de porte, tout ce dont les gens sont en contact, surtout qu’on manipule de l’argent” explique Titaua Hart, employée d’un magasin.

Au centre de secours, les agents multiplient les rencontres et les formations. Tout est mutualisé avec le centre hospitalier. “On a eu plusieurs réunions avec le service de Santé sur comment on va protéger les personnes, et comment on va mettre les personnes malades en quarantaine” déclare Alain Vaiho, chef de corps des pompiers de Uturoa. “Il y aura du personnel dédié. Il faut savoir que cette unité va fonctionner avec des infirmiers, des médecins, des aides-soignants et des agents de service hospitalier exclusivement dédiés à cette unité. Elle sera fermée, confinée, protégée, pour elle-même -ses patients et ses professionnels de santé- mais aussi pour les autres malades” ajoute Pascal Westrelin, le directeur de l’hôpital de Raiatea.

Ne pas céder à la panique, tel est le mot d’ordre. En cas de suspicion, il faut appeler de suite le 15.

infos coronavirus