dimanche 26 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : près d’un millier de cas aux îles Sous-le-Vent

Publié le

La Covid-19 continue de se propager aux îles Sous-le-Vent. Aujourd’hui, la barre des 1 000 cas est presque atteinte aux Raromatai. Huahine reste l’île la plus infectée avec 350 cas actifs. À Raiatea, où le nombre de cas augmente significativement, les centres de dépistage et de vaccination sont pris d’assaut.

Publié le 16/08/2021 à 17:31 - Mise à jour le 16/08/2021 à 18:42
Lecture 2 minutes

La Covid-19 continue de se propager aux îles Sous-le-Vent. Aujourd’hui, la barre des 1 000 cas est presque atteinte aux Raromatai. Huahine reste l’île la plus infectée avec 350 cas actifs. À Raiatea, où le nombre de cas augmente significativement, les centres de dépistage et de vaccination sont pris d’assaut.

Dès 7 heures 30 ce matin, grosse affluence au centre de dépistage de Uturoa. La plupart des personnes présentent des symptômes du virus de la Covid-19. “Je tousse, j’ai des courbatures, j’ai des céphalées… donc je viens faire mon test. Comme je suis cas contact Covid positif par mon fils, et étant une professionnelle de la santé, je suis tenue de me faire dépister avant de reprendre mon travail” indique Adélaide Holman, une patiente.

Chaque jour, 150 à 200 dépistages sont réalisés à l’arrière du dispensaire de Uturoa. De l’autre côté, à l’entrée, des dizaines de personnes viennent se faire vacciner. “Malgré l’intense activité de prélèvements qu’il y a dans toutes les structures, on met en place des doubles voire des triples lignes de vaccination, pour que les gens qui désirent se faire vacciner puissent se faire vacciner et se protéger le plus rapidement possible” indique Thierry Beylier, chef de la subdivision santé des îles Sous-le-Vent.

Depuis son ouverture il y a une semaine, à l’hôpital de Uturoa, 30 patients sont entrés dans l’unité Covid, aujourd’hui saturée. “Depuis le début, tous les patients qui ont été hospitalisés, à l’exception d’une seule personne, étaient des personnes non vaccinées. C’est un premier souci. Le deuxième souci, c’est qu’on s’aperçoit que l’essentiel des patients qui sont admis sont des patients soit âgés soit présentant des comorbidités, donc des maladies autres que la maladie Covid pour lesquelles ils étaient suivis par un médecin traitant auparavant. Effectivement, ce sont des personnes plus fragiles et qui ont tendance à compliquer la maladie plus que les autres” précise Thierry Beylier.

Un deuxième centre communautaire doté de concentrateurs d’oxygène a été ouvert comme alternative à l’hospitalisation. 

À ce jour, plus de 50% des habitants des îles Sous-le-Vent sont vaccinés. Bora Bora et Raiatea sont les îles les mieux couvertes. Quant à Huahine, qui est à la traine, un vaccinodrome y est prévu ce vendredi.

Rédigé par

infos coronavirus