samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Covid-19 : pas de nouveau cas confirmé en Polynésie ce dimanche

Publié le

Au 10 mai, il n'y a aucun nouveau cas confirmé de Covid-19 en Polynésie française. Le nombre total de cas confirmés cumulés reste à 60.

Publié le 10/05/2020 à 11:43 - Mise à jour le 10/05/2020 à 11:43
Lecture 2 minutes

Au 10 mai, il n'y a aucun nouveau cas confirmé de Covid-19 en Polynésie française. Le nombre total de cas confirmés cumulés reste à 60.

Parmi les 15 tests réalisés hier, aucune nouvelle personne n’a été dépistée positive au Covid-19. Le bilan demeure à ce jour à 60 personnes touchées depuis le début de l’épidémie pour 2 965 dépistages réalisés.

56 personnes ne présentent plus de signes de la maladie depuis 14 jours et sont sorties d’isolement. 4 personnes demeurent sous surveillance, dont un patient hospitalisé.

Les autorités sanitaires recommandent, avec l’allègement du confinement, la vigilance et le respect des mesures barrières.

Pour rappel, le premier cas confirmé en Polynésie a été révélé le 11 mars. Chaque cas confirmé fait l’objet d’une enquête du Bureau de veille sanitaire, avec son entourage.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré une urgence de santé publique de portée internationale pour le coronavirus le 30 janvier 2020. Un risque très élevé au niveau international a été a été déclaré le 28 février et la pandémie a été annoncée officiellement le 11 mars dernier.

> Retrouvez la courbe de l’évolution de l’épidémie en Polynésie et les chiffres dans le Pacifique en cliquant ICI.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.