lundi 26 septembre 2022
A VOIR

|

Covid-19 : même si les chiffres sont à la baisse, “il faut absolument rester vigilant”

Publié le

La vaccination contre le Covid-19 se poursuit au fenua, qui recense actuellement 111 cas actifs. Samedi matin, 271 personnes se sont rendues au vaccinodrome installé à la Présidence. Parmi elles, 133 personnes ont reçu leur 4ème dose. Au total, 81,5% de la population a un schéma vaccinal complet. Pour faire le point sur la situation actuelle, Manutea Gay, coordinateur de la plateforme communautaire, était l'invité du journal.

Publié le 21/08/2022 à 10:11 - Mise à jour le 21/08/2022 à 10:11
Lecture 2 minutes

La vaccination contre le Covid-19 se poursuit au fenua, qui recense actuellement 111 cas actifs. Samedi matin, 271 personnes se sont rendues au vaccinodrome installé à la Présidence. Parmi elles, 133 personnes ont reçu leur 4ème dose. Au total, 81,5% de la population a un schéma vaccinal complet. Pour faire le point sur la situation actuelle, Manutea Gay, coordinateur de la plateforme communautaire, était l'invité du journal.


TNTV : 202 nouveaux cas de Covid ont été recensés en tout cette semaine. C’est deux fois moins que la semaine précédente. Peut-on dire aujourd’hui que la nouvelle vague est passée au fenua ?
Manutea Gay, coordinateur de la plateforme communautaire : “On ne peut pas dire que la nouvelle vague soit passée. En effet, il y a une diminution des cas hebdomadaires, ce qui est un peu normal malgré tout. Mais il faut savoir que le variant actuel Omicron continue de circuler. Des autotests sont réalisés et les résultats ne remontent pas toujours au niveau de la direction de la Santé et du ministère de la Santé. Et on peut dire que si ces chiffres ont diminué, cela ne veut pas absolument pas dire que le virus ne circule plus. Bien au contraire. Il faut absolument rester vigilant. Pas simplement en Polynésie, c’est la stratégie au niveau mondial.”

Deux hospitalisations sont en cours pour Covid. Vous les surveillez particulièrement. Pourquoi ?
“Le centre hospitalier suit les différentes situations. Il y a actuellement très peu d’hospitalisations. Néanmoins, même s’il y en a très peu, il faut rester vigilant parce que tout le monde peut attraper ce virus, et les personnes les plus vulnérables sont les personnes âgées. La couverture vaccinale est plutôt satisfaisante, ce qui fait qu’aujourd’hui nous n’avons pratiquement plus de décès. Souvenez-vous… il y a un an, c’était la catastrophe. Depuis le 1er juin (2022, NDLR), nous déplorons un décès des suites du Covid, et non des suites de comorbidités où il a pu y avoir une infection Covid rajoutée.”

La vaccination continue. Concernant le rappel de moins de 6 moins, il a été effectué par un peu de 22% des 60 et plus, et un peu plus de 27% des 80 ans et plus. C’est encore trop peu selon vous ?
“Oui, c’est toujours trop peu. Mais l’objectif de la vaccination, c’est d’éviter les formes graves de la maladie. Beaucoup de personnes sont sensibles à cette éventualité, et d’ailleurs samedi, nous avons quand même eu 50% des personnes qui sont venues au vaccinodrome pour une 4ème dose. Il y en a même un qui est venu pour une 5ème dose. Donc les gens sont motivés, sensibles, documentés, ils savent pourquoi ils viennent. C’est quelque chose de très positif, et nous devons absolument continuer à proposer la vaccination. Je dois dire que la vaccination n’est pas une obligation aujourd’hui, c’est une recommandation. Les personnes doivent veiller à agir en tant que responsables vis-à-vis d’eux-mêmes, mais aussi de leur entourage. (…) et en respectant les mesures barrières classiques telles que le port du masque quand on se retrouve dans des milieux confinés, la distanciation, et une hygiène des mains irréprochable à tout instant. C’est le seul moyen de protéger sa famille, son environnement professionnel et social.”

infos coronavirus