lundi 21 septembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : les patients désertent les cabinets médicaux

Publié le

Autre conséquence du coronavirus : les patients désertent les cabinets médicaux des médecins généralistes. La peur du Covid-19 ainsi que les consignes données de ne pas surcharger les cabinets ont été suivis à la lettre. Résultat : les médecins constatent une baisse très importante de la fréquentation et s’inquiètent pour la santé des malades chroniques.

Publié le 25/04/2020 à 15:07 - Mise à jour le 25/04/2020 à 15:07
Lecture 2 minutes

Autre conséquence du coronavirus : les patients désertent les cabinets médicaux des médecins généralistes. La peur du Covid-19 ainsi que les consignes données de ne pas surcharger les cabinets ont été suivis à la lettre. Résultat : les médecins constatent une baisse très importante de la fréquentation et s’inquiètent pour la santé des malades chroniques.

À Faa’a, les bancs et les chaises du cabinet médical dans lequel nous nous rendons sont vides. Seul un patient est venu consulter contre plusieurs dizaines en temps normal. Depuis le début du confinement, le scénario est le même pour la plupart des cabinets médicaux de Tahiti.

« Je pense qu’il y a eu un mot d’ordre donné dès le départ de rester chez soi, donc le confinement a été plus que bien écouté pour les personnes porteuses de maladies chroniques ou de longues maladies. Le problème, c’est qu’on n’a pas organisé les choses en amont, c’est-à-dire prévoir que ces gens-là n’aillent pas consulter peut-être, mais leur donner la possibilité éventuellement de se faire soigner néanmoins. Ça, ça n’a pas été organisé. (…) On craint la deuxième vague non pas du Covid-19, mais de problématiques ou d’hospitalisations dues au non traitement ou au non suivi des maladies chroniques » explique Didier Bondoux, président du syndicat des médecins libéraux.

Lire aussi > Malades chroniques : « n’hésitez pas à consulter si vous n’allez pas bien »

Inquiétude pour les malades chroniques, mais aussi pour la situation financière des cabinets médicaux. Selon le docteur Bondoux, plus de 70% des patients les ont désertés. D’autres spécialistes ont dû fermer leurs portes. Les médecins tirent la sonnette d’alarme : « On a des charges, on a des secrétaires, on a des loyers… comme tout le monde. On a fait des demandes dans ce sens-là au niveau du ministère de la Santé, au niveau du gouvernement, au niveau de la CPS, pour pouvoir étaler certaines charges ou faire en sorte que le médecin qui attraperait le Covid ou qui est contraint à être confiné comme c’est le cas de certains confrères, on puisse déclarer ça en maladie professionnelle ou accident de travail, pour qu’il n’y ait pas de délai de carence. Il est anormal que des médecins ou des paramédicaux prennent des risques auprès de patients Covid positif et qu’il y ait en plus un délai de carence pour tout ce qui est pris en charge » poursuit Didier Bondoux.

Docteur Didier Bondoux (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Car c’est une autre conséquence du coronavirus : certains médecins ont été priés de se mettre en quarantaine et de fermer leurs portes après avoir été en contact avec un cas de Covid-19. Pour eux, aucune aide financière n’a encore été prévue. Ils espèrent un coup de pouce du gouvernement. En attendant, le plus important est d’appeler les malades chroniques à retourner consulter : « Venez consulter. Vous devez consulter si vous avez une maladie chronique. Ne laissez pas passer des semaines et des mois de peur d’attraper le Covid. Je pense que le risque d’évolution de cette maladie chronique est bien plus grave et risquée que le fait d’attraper éventuellement ce virus ».

infos coronavirus

Covid-19 : Bientôt des tests antigéniques au fenua

Le ministre de la Santé Jacques Raynal a annoncé la commande de 30 000 tests antigéniques en Nouvelle-Zélande. Ces tests plus rapides vont permettre aux autorités sanitaires de soulager des procédures lourdes en laboratoire. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et sont-ils vraiment fiables ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV