dimanche 17 octobre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : le taux d’incidence et le nombre d’hospitalisations continuent de baisser en Polynésie

Publié le

Malgré l'arrivée du variant britannique en Polynésie, le fenua semble en bonne voie pour une sortie de l'épidémie. Le taux d'incidence s'effondre, le nombre d'hospitalisation est aussi en baisse.

Publié le 03/03/2021 à 11:05 - Mise à jour le 03/03/2021 à 13:47
Lecture 2 minutes

Malgré l'arrivée du variant britannique en Polynésie, le fenua semble en bonne voie pour une sortie de l'épidémie. Le taux d'incidence s'effondre, le nombre d'hospitalisation est aussi en baisse.

L’arrivée du variant britannique au fenua n’a pas causé de rebond épidémique. Le dernier bulletin épidémiologique de la plateforme covid note une baisse du taux d’incidence (nombre de cas confirmés pour 100 000 habitants). Fin octobre, le taux d’incidence était de 682/100 000 pour l’ensemble de la Polynésie et de 884/100 000 aux Iles du Vent. Il est aujourd’hui de 22/100 000 pour l’ensemble de la Polynésie et de 28/100 000 aux îles du Vent, de 6/100 000 aux îles Sous-le-Vent, où l’épidémie persistait jusqu’alors.

Les points de situation, mentionnent une légère augmentation du nombre de cas confirmés. Mais les malades vont-ils systématiquement se faire tester ? Un autre chiffre est peut-être plus parlant : celui des hospitalisations, qui continue de baisser.

Au total, 1 195 patients avec un diagnostic de Covid ont été hospitalisés dans l’ensemble des hôpitaux depuis le début de l’épidémie en mars 2020, dont 221 en réanimation. On compte au 3 mars, 8 hospitalisations en cours pour la covid-19 dont 2 en service de réanimation.

Le nombre de décès de personnes ayant été testées positives à la covid-19 reste plutôt stable malgré un nouveau décès enregistré mardi. Il est à ce jour de 140.

Lire aussi – Motifs impérieux : les contrôles plus stricts à compter du 2 mars

Des chiffres plutôt encourageants. Outre la fermeture des frontières et les contrôles multiples des rares voyageurs pour motifs impérieux, les autorités comptent aussi sur le vaccin. La phase 2 de la campagne a démarré. Le vaccin est disponible pour les personnes de 60 ans et plus et les professions “essentielles” au fonctionnement du Pays.
En fin de semaine dernière, 6 796 personnes avaient reçu une première dose de vaccin et 2 109 étaient vaccinées avec 2 doses. La couverture vaccinale des 75 ans a atteint 27%.

Dans son dernier bulletin, la plateforme note que “les vaccins utilisés contre le SARS-CoV-2 font l’objet d’une surveillance renforcée ; en Polynésie française c’est l’Agence de Régulation de l’Action Sanitaire et Sociale (ARASS) qui effectue cette tâche. Les professionnels de santé sont invités à déclarer les éventuel Effets Indésirables (EI) post-vaccinaux. Depuis le début de la campagne de vaccination 34 déclarations ont été faites, dont 5 sont encore en cours d’investigations. Ces EI concernent 0,4 % des injections réalisés.”

Par ailleurs, les premiers résultats de l’étude de séroprévalence dont l’objectif est d’estimer la proportion de la population adulte (18 ans et plus) de Tahiti et Moorea ayant été infectée, seront disponibles à partir de la semaine prochaine.

La publication complète de la plateforme covid est à retrouver en cliquant ICI

Rédigé par

infos coronavirus