lundi 2 août 2021
A VOIR

|

Covid-19 : le service de réanimation du CHPF soutenu par la réserve sanitaire

Publié le

Depuis le début de la crise, des réservistes sanitaires de métropole effectuent des missions pour renforcer et soulager les équipes de soignants. 12 d’entre eux, spécialisés en réanimation sont arrivés sur le territoire jeudi dernier. Ils travaillent 24 heures sur 24 heure aux côtés des équipes du CHPF. Une mission sur la base du volontariat.

Publié le 04/12/2020 à 16:21 - Mise à jour le 05/12/2020 à 11:04
Lecture < 1 min.

Depuis le début de la crise, des réservistes sanitaires de métropole effectuent des missions pour renforcer et soulager les équipes de soignants. 12 d’entre eux, spécialisés en réanimation sont arrivés sur le territoire jeudi dernier. Ils travaillent 24 heures sur 24 heure aux côtés des équipes du CHPF. Une mission sur la base du volontariat.

Ils étaient très attendus par le CHPF et surtout le service de réanimation. Jeudi dernier, une nouvelle vague de réservistes sanitaires est arrivée au fenua. 12 infirmiers spécialisés venus épauler les équipes locales : “La réserve sanitaire existe depuis 2007, lorsqu’il y a eu le chikungunya à La Réunion. Et elle a été créée pour répondre à des situations sanitaires exceptionnelles. (…) Les missions sont courtes, de 1 à 15 jour(s) pour permettre aux professionnels de se libérer de leurs obligations professionnelles et personnelles” explique Emmanuelle Gousse, référante de l’équipe d’infirmiers réservistes.

Leur venue est un soulagement pour l’équipe de réanimation du CHPF. À ce jour, 25 personnes sont hospitalisées dans le service et nécessitent des soins très spécifiques. La réserve sanitaire est à leurs côtés 24 heures sur 24. “Les soins infirmiers sont des soins avec des injections, des perfusions, des soins sur la sphère respiratoire et sur toutes les grandes fonctions vitales, ce à quoi sert la réanimation pour palier des problèmes de santé sérieux. (…) La motivation, c’est déjà un acte citoyen, c’est la volonté de se rendre utile et la volonté aussi de pouvoir se rendre disponible pour les équipes, pour soutenir des collègues, et puis pouvoir répondre à ces situations sanitaires exceptionnelles comme l’est la crise de la Covid” indique Jean-Christophe Bonnemain, infirmier en réanimation.

Ces réservistes affectés au service réanimation s’ajoutent aux 12 autres arrivés sur le territoire le 5 novembre. Ils quitteront le fenua le 18 décembre prochain. Leur mission est renouvelable en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

infos coronavirus