jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : le retour de la continuité pédagogique

Publié le

Moins de 2 semaines après une rentrée très perturbée, les écoles, collèges, lycées referment leurs portes, tout comme l’université. Quels outils pour la continuité pédagogique et éviter le décrochage ? Le point dans notre édition spéciale :

Publié le 23/08/2021 à 15:13 - Mise à jour le 01/09/2021 à 14:41
Lecture 3 minutes

Moins de 2 semaines après une rentrée très perturbée, les écoles, collèges, lycées referment leurs portes, tout comme l’université. Quels outils pour la continuité pédagogique et éviter le décrochage ? Le point dans notre édition spéciale :


Point de situation

  • L’accueil des externes et DP est suspendu pendant 15 jours. L’accueil des internes est maintenu.
  • Les personnels sont au travail pour assurer la continuité pédagogique et éducative.
  • Le maintien de la vaccination partout où c’est possible (équipe mobile sur Tahiti et centres de vaccination dans les îles) pour les élèves volontaires : les sites de vaccination sont donc maintenus à l’intérieur des établissements scolaires.
  • L’ouverture d’un centre d’accueil des internes COVID+ en lien avec la Santé et l’UPJ pour Tahiti et dans les centres communautaires dans les îles.
  • Le centre d’accueil des enfants de soignants a ouvert ce lundi matin.

>> Une page Web dédiée : education.pf/continuite-pedagogique et sur la page Facebook de la DGEE

À la différence de 2020, “cette année, pendant ces fermetures d’écoles, le personnel est dans les établissements scolaires. Donc, ils ont tout le matériel à leur disposition pour rentrer en contact avec les parents d’élèves” a indiqué Christelle Lehartel, ministre de l’Éducation. Il y aura également un partenariat avec les tavana des communes pour la distribution des livrets scolaires pour les parents non connectés.

“D’un point de vue pédagogique, pour moi un confinement, ce n’est pas bon”

Philippe Lacombe, vice-recteur de la Polynésie française

“La sécurité est sanitaire, mais il y a aussi la sécurité éducative, la sécurité pédagogique” a également déclaré le vice-recteur de la Polynésie.

Les élèves en situation de handicap sont aussi concernés par la continuité pédagogique.

Continuité pédagogique pour le 1er degré et 2nd degré

  • Les enseignants sont accompagnés par les inspecteurs et les chefs d’établissement (rôle majeur des professeurs principaux dans les collèges et les lycées).
  • Un suivi éducatif est mis en place par les CPE et leur équipe de surveillants en lien avec les infirmiers et les assistants sociaux scolaires. Engagement des infirmiers scolaires dans le suivi des internes et dans l’effort de vaccination.
  • Des ressources avec extraits de roman et tout un éventail d’activités sont en ligne.
  • Une vidéo pour accompagner les familles sur la continuité pédagogique :

Des “conseils donnés très pragmatiques [seront donnés] aux parents” a indiqué Serge Sagura comme ranger sa chambre, débarrasser la table… Cela permet de participer aux apprentissages qu’on fait à l’école : “un parent ne s’improvise pas enseignants”.

  • Pour les parent non connectés : un livret de 10 à 15 pages sera imprimé et distribué dans les écoles selon un calendrier échelonné à partir de mercredi 25 août. Les livrets seront remis par l’enseignant de la classe. Pour information, environ 50% des parents sont non connectés ou n’ont pas le matériel nécessaire pour imprimer les livrets.
  • Le contact entre parent et enseignant se fera à raison de 2 fois par semaine à raison de quelques minutes, par téléphone, par mail, par visio… : “le contact téléphonique n’est pas un cours en ligne. L’enseignant ne va pas faire cours au téléphone”, a rappelé Serge Segura, chef du département de l’action pédagogique et éducative.

“C’est important que nos élèves puissent revenir en classe dans les meilleures conditions possibles et LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE”

Yvette Tommasini, doyenne des inspecteurs du vice-rectorat
  • Un cadrage est proposé aux enseignants du 2nd degré avec des conseils pour prendre en compte la période de début d’année et des ressources pour tous.

“L’élève tout seul à la maison, il faut qu’il sache exactement ce qu’il a à faire. Il faut vraiment que ses activités soient très claires” a indiqué Yvette Tommasini, doyenne des inspecteurs du vice-rectorat. Et d’ajouter : “le temps de la maison, ce n’est pas le temps de la classe. L’enseignant est un enseignant et le parent est un parent”.

  • Des petites émissions éducatives seront diffusées en télévision pour l’ensemble des élèves de Polynésie.
  • Pour les périodes de stage en entreprise : quand elles le peuvent, elles seront repoussées. Dans tous les cas, pour les périodes de formation dans le milieu professionnel qui seraient annulées, il faut savoir qu’en classe, les professeurs peuvent donner des activités le plus proches au possible de l’enseignement professionnel que les élèves auraient pu avoir dans l’entreprise et du monde de l’entreprise.

Thierry Delmas, directeur de cabinet de la ministre de l’Éducation, invité du journal de TNTV :

Pas d’évaluation durant les 2 semaines de confinement

Comme on est en début d’année, pour les 2 semaines de fermeture, “cela va être bien sûr de ne pas proposer d’évaluation notée aux élèves” a confirmé Yvette Tommasini. Mais il y aura des retours sur ce que les élèves auront fait.

Pour rappel, les enfants des enseignants peuvent être pris en charge au sein de l’établissement scolaire de l’enseignant. Les enfants des personnels soignants sont quant à eux gardés essentiellement par la brigade de formation continue et par une association de jeunesse, à l’école de Pirae, à côté du CHPF.

Rédigé par

infos coronavirus