vendredi 18 septembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : « la situation de la Polynésie n’est pas celle de la France »

Publié le

Le Pays et l'Etat ont donné ce jeudi une conférence de presse commune. Mercredi, le premier cas confirmé de covid-19 a été annoncé. En conséquence, de nouvelles mesures sont prises au fenua

Publié le 12/03/2020 à 11:57 - Mise à jour le 12/03/2020 à 12:05
Lecture 3 minutes

Le Pays et l'Etat ont donné ce jeudi une conférence de presse commune. Mercredi, le premier cas confirmé de covid-19 a été annoncé. En conséquence, de nouvelles mesures sont prises au fenua

Edition spéciale TNTV du 12/03/2020

🔴 #LiveTNTV édition spéciale en direct de la Présidence

Posted by TNTV Tahiti Nui Télévision on Thursday, March 12, 2020

Des mesures à la hauteur de la situation

Contrairement à la métropole, la Polynésie est toujours en phase 1. Il s’agit de freiner la propagation du virus. D’anticiper les besoins sanitaires. Le ministre de la Santé Jacques Raynal a rappelé que « la situation de la Polynésie n’est pas celle de la France. Nous ne sommes pas en situation d’épidémie. »
Néanmoins, Christophe Deschamps, directeur de cabinet du haut-commissaire, explique que le dispositif Orsec a été déployé : il s’agit d’un « cadre juridique et opérationnel anticipé ». Une cellule de commandement s’est réunie pour se préparer à une propagation du virus.

L’Etat et le Pays assurent travailler ensemble. Des points réguliers ont lieu. Le Poste de crise du Haut-commissariat fait des réunions chaque jour avec le Pays.

Le représentant de l’Etat insiste en particulier sur l’intérêt de veiller à la stabilité économique et sociale de la Polynésie.

Education

Le président Emmanuel Macron a annoncé la fermetures des crèches, écoles et université en métropole. Au fenua, « aucun établissement scolaire n’est fermé » déclare la ministre. « Dans les établissements scolaires pour l’instant tout va bien ». Les établissements ont tout de même reçu des consignes au cas où un cas serait avéré. Des « procédures ont été mises en place depuis plusieurs semaines ».
Si un cas est signalé dans un établissement, « l’école sera fermée »

L’Université de la Polynésie a pris la décision de ne pas fermer pour l’instant. Tout a été mis en place pour la sécurité des étudiants.

« Je vous rassure, faites nous confiance. Laissez vos enfants venir à l’école. Nous avons la chance en Polynésie de pouvoir continuer à aller à l’école », appelle la ministre en Polynésie. Elle explique également comme nous l’avions déjà annoncé, que des cours à distance pourraient être mis en place si plusieurs écoles devaient être fermées.

Tourisme / Transports

L’industrie touristique est « frappée de plein fouet. Les conséquences sont déjà là », admet Nicole Bouteau.

En pleine saison des croisières, l’Etat et le Pays ont pris la décision de suspendre les escales de navires de croisière en Polynésie.

Lire aussi : Les vols Air France Papeete-Paris-Papeete maintenus jusqu’au 28 mars

Après l’annonce du président américain Donald Trump de suspendre pour 30 jours tout vol en provenance d’Europe, les autorités sont dans l’attente des décisions des compagnies aériennes.

Mesures chez les fonctionnaires

Les plus de 8000 agents du Pays ont reçu des directives notamment pour se tenir informés. De nombreuses fake news ont circulé. Le Pays rappelle que le site de la direction de la Santé est une source fiable.

Le président du Pays ne signe plus d’ordre de mission des fonctionnaires à l’extérieur. Les missions de prestataires extérieurs ont également été suspendues. Les agents en vacances dans des zones à risque doivent également se signaler 48 heures avant leur retour. Des mesures d’isolement seront mises en place.
Même dispositif dans les services de l’Etat.
A la direction de la Santé : les demandes de congés suspendues sauf exception pour garantir une mobilisation du personnel.

Appel au vote

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé le maintien des élections municipales. Pour les autorités, « la vie démocratique » doit se poursuivre. « Les élections doivent se dérouler mais il faut éviter les regroupements », explique Jacques Raynal.

Attestations médicales

« Nous avons la nécessité de recueillir un certain nombre de données. On a constaté que seulement 60% des fiches médicales étaient remplies de façon correcte » déplore le ministre de la Santé qui a bien noté les réactions des voyageurs à l’annonce de la demande d’attestations médicales. Jacques Raynal explique que si des cas sont identifiés, les informations permettront de retrouver les personnes qui ont été en contact avec eux.

Appel au calme

Les autorités appellent à ne pas céder à la panique. « Nous sommes qu’au début de l’épidémie », souligne Christophe Deschamps.
Alors que la population se rue dans les magasins, il explique aussi que « nous n’avons pas de problèmes de stocks. »

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV