mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

Covid-19 : la Polynésie en 4ème vague épidémique

Publié le

Avec quasiment tous les indicateurs à la hausse, la plateforme Covid a tenu un point presse ce vendredi matin afin de faire le point sur la situation au fenua. Le taux d'incidence est toujours à la hausse et les hospitalisations pour Covid augmentent. Le sous-variant BA.5 circule aujourd'hui majoritairement sur le territoire.

Publié le 22/07/2022 à 15:52 - Mise à jour le 22/07/2022 à 16:01
Lecture 4 minutes

Avec quasiment tous les indicateurs à la hausse, la plateforme Covid a tenu un point presse ce vendredi matin afin de faire le point sur la situation au fenua. Le taux d'incidence est toujours à la hausse et les hospitalisations pour Covid augmentent. Le sous-variant BA.5 circule aujourd'hui majoritairement sur le territoire.

Les autorités sanitaires du Pays ont confirmé aujourd’hui l’arrivée d’une 4ème et nouvelle vague épidémique en Polynésie. Ainsi, près de 700 patients auraient à ce jour contracté la Covid, principalement son sous-variant BA.5. Les taux d’incidence sont les plus élevés aux îles du Vent et Sous-le-Vent. “Il y a une nouvelle vague en cours depuis plusieurs semaines. Seulement, les gens se testent moins, donc on repère moins le nombre de cas, donc on sous-évalue très probablement le nombre de cas. Nous sommes dans une phase croissante de l’épidémie, avec une diffusion large du virus, en particulier sur les îles de la Société. Mais tous les archipels sont maintenant touchés” a déclaré Henri-Pierre Mallet, épidémiologiste à l’ARASS.

“Les voyages nombreux en cette période, que ce soit les touristes ou les résidents, les voyages entre les îles, les festivités du Heiva… ont contribué à cette dissémination. Cela va continuer encore, mais je pense que c’est très déjà très disséminé” précise l’épidémiologiste.

Au 21 juillet, le taux d’incidence en Polynésie est de 243 pour 100 000 habitants. 3 hospitalisations sont en cours au CHPF dont une personne en réanimation. Le dernier décès Covid remonte à la semaine dernière. À ce jour, on déplore 15 décès liés à la Covid depuis le 15 décembre 2021.

“On a pour l’instant peu de formes graves et d’hospitalisations, heureusement, mais plus on aura de cas plus on aura de risques d’hospitalisations. Donc il faut rester vigilant” rappelle Henri-Pierre Mallet. Il y a une immunité globale dans la population qui va limiter le nombre de formes graves. Mais il faut faire des rappels si on veut être correctement protégé, et en particulier pour se protéger des formes graves”.

Si la vaccination est en hausse, le taux de rappels est encore insuffisant : seul un quart de la population aurait une immunité satisfaisante Or, la plateforme Covid rappelle l’intérêt de rappels réguliers dès l’apparition d’une nouvelle menace, comme actuellement avec la vague à Omicron BA.5.

“N’infectez pas les plus fragiles. Portez le masque dès lors que vous êtes dans un milieu fermé avec d’autres personnes”

Henri-Pierre Mallet, épidémiologiste à l’ARASS

Elle indique par ailleurs que la vaccination complète et les rappels “boosters” par vaccin à ARNm ont aujourd’hui confirmé leur efficacité pour la prévention des formes sévères d’Omicron, jusqu’à 6 mois (3 mois chez les personnes immunodéprimées). Aussi, les vaccins “adaptés” à Omicron seront bientôt disponibles et encore plus efficaces.

Parmi les mesures mises en place pour freiner la propagation du virus, des dépistages sont organisés dans les dispensaires des îles, pharmacies et laboratoires. Les pharmacies délivrent gratuitement des masques sur prescription ou en présentant un test positif.

Si les autorités de l’État et du Pays souhaitent éviter toutes contraintes sanitaires tel que le port du masque obligatoire ou la limitation des rassemblements, elles en appellent cependant à la responsabilité de chacun et au respect des mesures barrières (port du masque, distanciation, désinfection régulière des mains, limiter les situations de risque de se faire contaminer). Il est également recommander de se faire tester en cas de symptômes évocateurs de la maladie, de consulter son médecin traitant, et de s’isoler en cas de dépistage positif à la Covid.

Le port du masque est fortement recommandé pour tous les symptomatiques et pour tous, dans les lieux clos et transports en commune.

> Retrouver ICI les recommandations d’isolement en cas de Covid

Pour rappel, un vaccinodrome est installé sous le chapiteau de la présidence ce samedi 23 juillet, de 8 heures à 15 heures.

Où se faire vacciner ?

infos coronavirus