vendredi 24 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : la détresse des forains face aux nouvelles restrictions

Publié le

Les forains sont toujours dans l’expectative d’une réponse favorable des autorités de l’État et du Pays à leur demande de report des festivités du Tiurai aux vacances d’octobre ou novembre. En attendant, ils souhaitent pouvoir maintenir les infrastructures sur les sites pour amortir les pertes.

Publié le 03/08/2021 à 16:32 - Mise à jour le 03/08/2021 à 16:56
Lecture < 1 min.

Les forains sont toujours dans l’expectative d’une réponse favorable des autorités de l’État et du Pays à leur demande de report des festivités du Tiurai aux vacances d’octobre ou novembre. En attendant, ils souhaitent pouvoir maintenir les infrastructures sur les sites pour amortir les pertes.

Il leur restait pourtant encore deux semaines avant la fermeture officielle du Tiurai… C’est donc résolus que les forains ont commencé à nettoyer leurs installations. Un coup dur pour Moeata Tetuira, responsable d’un stand de restauration et habituée des fêtes foraines depuis plus de 20 ans : “Il est vrai que ça chiffre… un million de Fcfp en gros pour les deux semaines de perte de produits, de boissons…” déplore la présidente de l’association Tamarii Taura’a Atua.

Privés déjà d’activité en 2021, les forains voudraient que les autorités de l’État décalent les semaines restantes à la fin de l’année. Une décision suspendue à l’évolution de la situation sanitaire. Reste aussi la question du maintien des installations sur les sites du pays : “Pour mettre en place, cela prend environ 2-3 semaines. Et pour pouvoir tout retirer, si vraiment le coeur y est, cela va prendre 3-4 jours”.

Une rencontre est prévue entre les associations foraines et l’Établissement public des grands travaux ce mercredi 4 août dans l’après-midi.

Rédigé par

infos coronavirus