jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : forte augmentation des dépistages à l’Institut Louis Malardé

Publié le

C’est l’affluence du côté de l’Institut Louis Malardé. Depuis la semaine dernière, le Fare Covid a été pris d’assaut : 160 personnes lundi à 350 en fin de semaine se sont faites dépister. Lundi, l’affluence a même atteint un pic de 500 personnes et 200 se sont avérées positives au virus.

Publié le 03/08/2021 à 17:14 - Mise à jour le 03/08/2021 à 17:20
Lecture < 1 min.

C’est l’affluence du côté de l’Institut Louis Malardé. Depuis la semaine dernière, le Fare Covid a été pris d’assaut : 160 personnes lundi à 350 en fin de semaine se sont faites dépister. Lundi, l’affluence a même atteint un pic de 500 personnes et 200 se sont avérées positives au virus.

Ce mardi à midi, le centre de dépistage de Paofai enregistrait déjà 400 visites. Les personnes symptomatiques sont prises en charge en priorité. Les résultats sont disponibles 15 minutes après le test.

Vendredi dernier, l’institut enregistrait 26% de cas positifs et ce matin 40%. Le constat est alarmant. “On a fait beaucoup d’efforts pour essayer de tenir ce virus avec tous les protocoles qu’on a mis à l’entrée, et le constat est toujours le même : il suffit d’avoir très peu de personnes qui ne respectent pas les consignes pour qu’on ait des morts à l’hôpital. Parce qu’une, deux, trois personnes, n’ont pas voulu respecter la quarantaine, aller voir des amis, aller à droite à gauche… (…) C’est ça qui est le plus désolant” déplore Hervé Varet, directeur de l’ILM.

L’île de Tahiti compte 4 centres de dépistage : à Taravao, Papara, Mahina et l’institut Louis Malardé à Papeete. Tous restent mobilisés. “On revient à ce que l’on a connu l’année dernière : gestes barrières, on remet le masque, on arrête de faire des fêtes familiales s’il n’y a pas matière à faire des fêtes familiales, on évite les regroupements. On a en plus un outil aujourd’hui qu’est la vaccination. On réfléchit et on va se faire vacciner, et on participe tous à l’effort parce que sinon, vu comment l’hôpital est peu à peu en train d’accueillir des cas supplémentaires, on n’est pas loin d’avoir des mesures restrictives encore plus lourdes si ça continue comme ça” rappelle Hervé Varet.

Lire aussi – Covid-19 : les nouvelles restrictions sanitaires

Pour éviter l’affluence dans les structures de santé, il faut soit se faire vacciner soit appliquer strictement les gestes barrières. Une augmentation brutale du nombre de contaminés pourrait effectivement mener à la mise en place de mesures plus contraignantes.

Rédigé par

infos coronavirus