dimanche 31 mai 2020
A VOIR

|

Covid-19 : Fermeture du CHPF au public

Publié le

Suite aux dispositions prises pour la mise en œuvre du confinement décrété par le Haut-commissaire de la Polynésie française ce vendredi 20 mars, le Centre hospitalier de la Polynésie française est désormais fermé au public, tout comme son parking.

Publié le 20/03/2020 à 17:50 - Mise à jour le 20/03/2020 à 18:14
Lecture 2 minutes

Suite aux dispositions prises pour la mise en œuvre du confinement décrété par le Haut-commissaire de la Polynésie française ce vendredi 20 mars, le Centre hospitalier de la Polynésie française est désormais fermé au public, tout comme son parking.

Le CHPF qui a activé mercredi midi le niveau 1 de son Plan de réponse à l’épidémie de CoVID-19 a annoncé deux consignes supplémentaires :
– fermeture du CHPF au public,
– fermeture du parking du CHPF.

Ne venez au CHPF que pour des raison réelles et sérieuses.

L’accès des enfants de moins de 18 ans est interdit sauf en cas d’urgence les concernant.

Les activités restant ouvertes au public sont :
– les urgences ;
– les urgences obstétricales (grossesse, accouchement) ;
– la dialyse ;
– la chimiothérapie ;
– la radiothérapie ;
– Les consultations de spécialité confirmées par téléphone par le service concerné. Les services (médecine, chirurgie, radiologie (y compris IRM et scanners) etc.) étudient les dossiers et appellent les patients devant être vus malgré la période de confinement ;

Le laboratoire sera fermé samedi 21 mars mais ouvert au public à partir de lundi 23 mars.

L’accès au bâtiment est limité aux patients. En cas d’absolue nécessité, un accompagnant majeur et sans symptômes est toléré.

Les visites aux patients hospitalisés restent pour l’instant autorisées, sous réserve de la position du Haut-commissaire de la République, dans les conditions suivantes :
– L’accès des mineurs et personnes fragiles est interdit ;
– Les visites sont limitées à une personne sans symptômes par jour et par patient ;
– Les services d’hospitalisation sont fermés au public en dehors des horaires de consultation ;
– Les visites des cultes sont interdites, sauf en cas de fin de vie sur accord médical.

Il est demandé de respecter les instructions des agents de sécurité et l’affichage mis en place.

Les consignes antérieures continuent à s’appliquer, en particulier :
– Pour toute demande de renseignements au sujet de la maladie CoVID-19 appelez le numéro vert mis en place par le ministère de la Santé : 444 789 tous les jours de 8 heures à 18 heures.
– Ne vous rendez pas directement au service des urgences en cas de symptômes évocateurs de la maladie à coronavirus CoVID-19.
– En cas de symptômes évocateurs de la maladie à coronavirus CoVID-19 (fièvre supérieure à 38°, toux, difficultés à respirer), appelez le 15.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV