mardi 1 décembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : effets sur les poumons, fumeurs, chloroquine, l’avis d’un pneumologue

Publié le

Sur le plan médical, on le sait le coronavirus covid-19 est une maladie infectieuse particulièrement contagieuse. Le virus provoque un mal de gorge, de la toux et de la fièvre. Mais l’atteinte peut être plus sévère chez certaines personnes, jusqu’à entraîner une pneumonie ou des difficultés respiratoires.

Publié le 27/03/2020 à 15:08 - Mise à jour le 28/03/2020 à 11:24
Lecture 2 minutes

Sur le plan médical, on le sait le coronavirus covid-19 est une maladie infectieuse particulièrement contagieuse. Le virus provoque un mal de gorge, de la toux et de la fièvre. Mais l’atteinte peut être plus sévère chez certaines personnes, jusqu’à entraîner une pneumonie ou des difficultés respiratoires.

Les effets sur les poumons

« Le virus provoque une perte de la protection au niveau bronchique par perte de la peau bronchique si vous voulez, ce qui va provoquer des quintes de toux et va provoquer le même phénomène au niveau du poumon profond, et ce problème au niveau du poumon profond va provoquer aussi des phénomènes d’essoufflement surtout quand la maladie avance beaucoup, détaille le docteur Pablo Ferrer-Lopez, pneumologue. Dans les cas graves, il y a des pathologies fibrosantes donc une rigidité au niveau du poumon. Le poumon perd un peu son élasticité donc l’échange gazeux se produit beaucoup moins bien et donc ça fait, logiquement, que l’oxygène est moins bien capté. Comme l’oxygène est bien moins capté, ça provoque des phénomènes d’essoufflement.
Ce manque d’oxygénation au niveau du corps va provoquer toute une réaction en cascade dans d’autres organes. Au niveau cardio vasculaire, le coeur va essayer de pomper beaucoup plus pour essayer de faire passer beaucoup plus d’oxygène dans le reste des organes, il y aura peut-être une défaillance au niveau rénal, etc. Donc il y a une défaillance en fonction de la sévérité de la maladie bien entendu. »

Les fumeurs, personnes à risque

« Quand on fume, il y a des phénomènes de bronchites chroniques qui se développent. On crée des phénomènes inflammatoires. Quand on crée des phénomènes inflammatoires au niveau des bronches et des poumons profonds, on est en fragilité vis à vis de n’importe quelle type d’infection extérieure donc le covid-19 pourquoi pas. » Selon le spécialiste, il existe des études qui montrent une corrélation entre fumeurs et infections.

Traitement à la chloroquine : pas assez de recul

« Il n’y a pas de recul suffisant, estime le pneumologue. On ne peut pas dire ça fonctionne ou ça ne fonctionne pas ni pour les anti viraux ni pour la chloroquine. (…) Aujourd’hui il est sorti un article dans une revue publiée à Shanghai dans laquelle on compare un groupe de patients soignés à la chloroquine à des patients sous placebo et l’effet est similaire dans les deux groupes donc il faut faire attention. Je ne dis pas que ce n’est pas efficace mais il faut faire attention, il faut faire des études et faire les choses correctement. »

Restez chez vous !

« Le mot d’ordre c’est « restez chez vous », faire attention, suivre son traitement correctement et s’il y a un souci, téléphoner à votre médecin et si votre médecin demande de compléter votre bilan, à ce moment là le faire. »

infos coronavirus