vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : des respirateurs seront installés dans les hôpitaux de Taravao, Moorea, Raiatea et les Marquises

Publié le

Déjà 40 lits équipés en réanimation à l'hôpital de Taaone selon le ministre de la Santé et d'autres respirateurs attendus notamment pour les structures périphériques.

Publié le 26/03/2020 à 9:27 - Mise à jour le 24/04/2020 à 11:31
Lecture 2 minutes

Déjà 40 lits équipés en réanimation à l'hôpital de Taaone selon le ministre de la Santé et d'autres respirateurs attendus notamment pour les structures périphériques.

Mercredi lors du point presse, le ministre de la Santé Jacques Raynal a expliqué qu’une commande était en cours, dans laquelle se trouvent des respirateurs.

Selon lui, le CHPF dispose déjà d’une quarantaine de lits équipés : « Il doit y avoir normalement une information qui doit être donnée aujourd’hui mais sans vouloir rentrer dans le détail, nous avons déjà une quarantaine de lits susceptibles d’accueillir des personnes en réanimation », a-t-il déclaré. Des lits tous équipés de respirateurs ? « Bien sûr ! Des lits de réa’ lourde avec tout autour. »

Les respirateurs que le Pays doit prochainement recevoir iront aux « structures de santé périphériques » : « Il va y en avoir qui vont être en plus distribués avec la commande qu’on va recevoir, dans les structures de santé périphériques : Moorea, Raiatea, les Marquises et Taravao, de façon à, si jamais un patient se trouve pas bien, il pourra être pris en charge de façon plus importante dans ces structures. »

« L’hôpital se prépare déjà depuis le mois de janvier à une évolution de l’épidémie covid-19 et dans ce cadre là nous avons pensé nos organisations de manière graduée de telle manière que nous soyons en capacité de doubler nos postes de réanimation qui sont initialement de 18, pour atteindre (…) 40 postes de réanimation, a précisé de son côté dans la soirée, la directrice du CHPF Claude Panero. Nous sommes évidemment aussi en réflexion avec le gouvernement, à chercher des moyens supplémentaires de nous doter de 20 postes de réanimation supplémentaires. »

Et dans les îles ? Les patients devant être evasanés devront l’être par un « avion spécial » dans des « conditions spéciales, par un personnel lourdement équipé pour être protégé », explique le ministre de la Santé.

Par ailleurs selon la directrice du CHPF, environ 10 000 tests sont attendus en fin de semaine, à répartir entre l’institut Louis Malardé et l’hôpital de Taaone.

infos coronavirus

Covid-19 : le service de réanimation du CHPF soutenu par la réserve sanitaire

Depuis le début de la crise, des réservistes sanitaires de métropole effectuent des missions pour renforcer et soulager les équipes de soignants. 12 d’entre eux, spécialisés en réanimation sont arrivés sur le territoire jeudi dernier. Ils travaillent 24 heures sur 24 heure aux côtés des équipes du CHPF. Une mission sur la base du volontariat.