jeudi 16 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : le couvre-feu partout en Polynésie, un confinement le dimanche à Tahiti et Moorea

Publié le

Face à la flambée de l'épidémie, les autorités du Pays et de l'Etat sont annoncé de nouvelles mesures.

Publié le 11/08/2021 à 16:45 - Mise à jour le 11/08/2021 à 18:30
Lecture 2 minutes

Face à la flambée de l'épidémie, les autorités du Pays et de l'Etat sont annoncé de nouvelles mesures.

“L’heure est grave”. C’est par cette phrase que le représentant de l’Etat, le haut-commissaire Dominique Sorain, a débuté son allocution ce mercredi. Face à la montée exponentielle des cas, force est de constater que la limitation des rassemblements ne suffit pas. On compte 2540 nouveaux cas actifs depuis les dernières annonces.

Le Pays et l’Etat ont donc décidé de durcir les mesures. La métropole a décrété l’Etat d’urgence en Polynésie. Ce qui permet au fenua de mettre en place un couvre-feu. Ce couvre-feu, en vigueur tous les jours de 21h à 4h et sur tout le territoire, sera complété à Tahiti et Moorea par un confinement, le dimanche uniquement. Des exceptions sont envisagées pour les offices religieux. Les déplacements vers la gare maritime ou l’aéroport seront possibles, ainsi que pour faire des courses “dans les rayons d’alimentation des grandes surfaces” a souligné Dominique Sorain. Des contrôles strictes seront effectués a aussi précisé le haut-commissaire. Les attestations de déplacements seront téléchargeables sur le site du haut-commissariat.

Autres mesures : l’interdiction des compétitions sportives et des événements culturels et ce dès jeudi. “On ne va pas se lancer dans une pratique de dérogation” a souligné Dominique Sorain. Aucune exception ne devrait donc être faite. Il reste néanmoins possible de pratiquer un sport. Les modalités seront précisées ultérieurement.

Lire aussi : “Une épidémie explosive” : le point sur la crise sanitaire en Polynésie

Les déplacements dans les îles autres que Moorea pourront se faire au départ de Tahiti mais sur présentation d’une preuve de vaccination ou d’un test négatif.  “Ce n’est pas un pass sanitaire au sens strict du terme” précise le haut-commissaire.

Concernant les frontières polynésiennes : elles restent ouvertes. Selon le représentant de l’Etat, les touristes en provenance de métropole ou des Etats-Unis sont vaccinés. Les contrôles seront maintenus et des auto-tests viendront s’ajouter au dispositif.

Enfin, en fonction de l’évolution, le confinement à Tahiti et Moorea sera élargi aux autres jours de la semaine. Le nombre d’hospitalisations et de personnes en réanimation sera décisif pour la suite.

Les autorités ont par ailleurs demandé aux communes d’activer leurs plans communaux de sauvegarde.

Dominique Sorain a une nouvelle fois appelé la population à se faire vacciner. La majorité des personnes hospitalisées n’étant pas vaccinées. “La vaccination n’est pas obligatoire. Ceux qui refusent de se faire vacciner mettent notre système de santé en grande tension. La majorité des personnes hospitalisées ne sont pas vaccinées.(…) La responsabilité collective est de se faire vacciner (…) On a de quoi vacciner à grande échelle. (…) 45000 tests vont être livrés cette semaine.” a-t-il déclaré. L’objectif premier est de “diminuer la pression sur l’hôpital”.

Enfin, une rencontre doit avoir lieu avec les chefs d’entreprises du fenua “d’ici la fin de la semaine”.

Dans le conseil des ministres, un projet de loi proposant l’obligation vaccinale contre la covid-19 pour certaines personnes est mentionné. Interrogé, le ministre de la Santé a précisé qu’elle concernera les personnes en contact direct avec les malades comme les soignants pompiers et d’autres professions qui seront précisées.

Concernant la rentrée scolaire : “J’ai fait la rentrée scolaire ce matin à Pirae. Je peux vous dire que et les parents et les enseignants étaient heureux de reprendre le chemin de l’école”, a déclaré le président du Pays Edouard Fritch.

infos coronavirus