jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : 94% de non vaccinés en réanimation, un taux de vaccination en hausse

Publié le

Le dernier bulletin épidémiologique faisant état de la situation sanitaire vient de sortir. Il rapporte entre autres que le mois d'août 2021 a été le plus meurtrier des 6 dernières années sur cette même période, toutes causes de mortalité confondues.

Publié le 01/09/2021 à 16:56 - Mise à jour le 01/09/2021 à 19:50
Lecture 3 minutes

Le dernier bulletin épidémiologique faisant état de la situation sanitaire vient de sortir. Il rapporte entre autres que le mois d'août 2021 a été le plus meurtrier des 6 dernières années sur cette même période, toutes causes de mortalité confondues.

Selon le dernier bulletin épidémiologique, l’augmentation des admissions et des décès liés à la Covid se poursuit. Avec plus de 400 patients covidés hospitalisés, les capacités hospitalières initiales ont été largement dépassées, notamment en termes de ressources humaines et en oxygénothérapie. “L’oxygène, c’est le traitement majeur dans cette pandémie”, a rappelé Manutea Gay, responsable de la plateforme covid, lors d’une conférence de presse donnée ce mercredi.

Lire aussi : Covid-19 : 150 concentrateurs d’oxygène sont arrivés au fenua

50% de la population a reçu au moins 1 dose de vaccin

Depuis janvier 2021, 214 117 doses de vaccin anti-covid ont été injectés, dont 17 765 rien que la semaine dernière. “La vaccination augmente dans toutes les tranches d’âge, en particulier chez les jeunes”, indique le bulletin épidémiologique. À ce jour, 50% de la population a reçu au moins une dose de vaccin et 38,5% des Polynésiens ont un schéma vaccinal complet.

Par tranche d’âge, la vaccination concerne 88,7% des plus de 75 ans, qui ont reçu au moins une dose de Janssen ou de Pfizer. Les 60-74 ans suivent de près, avec 87,1%. Chez les 18-59 ans, 59% ont un schéma vaccinal en cours ou complet. Un chiffre qui descend à 32,7% pour les 12-17 ans.

(crédit graphique : plateforme covid / Direction de la santé)

Des résultats dont s’est félicité Daniel Ponia, coordinateur des centres communautaires à la plateforme covid. “On a fait un bond en avant. […] C’est un bon score”, a-t-il déclaré en conférence de presse, louant l’efficacité des opérations de vaccination dans les quartiers, les entreprises et les dispensaires. Mais Daniel Ponia reste réaliste : “nous avons encore beaucoup d’efforts à faire […] il faut encore venir nombreux à la vaccination”.

Une incitation à la vigilance partagée par Manutea Gay, responsable de la plateforme covid. “Il y a encore des gens qui souffrent”, a-t-il évoqué avant de rappeler la nécessité du respect des restrictions sanitaires et des gestes barrières. “Certains travaillent 7 jour sur 7, 7 nuits sur 7”, a-t-il ajouté, en référence au personnel soignant fortement sollicité.

Changement d’indicateurs du carré épidémiologique

Le carré épidémiologique faisant état des chiffres quotidiens liés à la covid a quelque peu changé. Il ne rapporte plus le nombre de cas actifs et de cas cumulés. Alors que le bulletin épidémiologique faisait état de 7 899 nouveaux cas confirmés en semaine 33, les chiffres de la semaine dernière n’ont relevés que 3 110 nouveaux cas. Une baisse du taux de dépistage de plus de 50% qui s’explique par la priorisation des centres de vaccination en dépit de centres de tests et par la mise en circulation des auto-tests.

Le docteur Jean-Marc Segalin a d’ailleurs indiqué qu’il est désormais impossible de confirmer tous les cas et qu’il a été jugé nécessaire de changer d’indicateurs pour poursuivre la dynamique épidémique. “L’évaluation et le suivi de l’épidémie reposent désormais sur les données hospitalières […] et le décompte des cas confirmés chez les femmes enceintes et les personnes à risque”, détaille le bulletin de la plateforme covid.

94% des patients en réanimation ne sont pas vaccinés

94% des patients covidés admis en réanimation au CHPF entre le 1er juillet et le 26 août 2021 n’étaient pas vaccinés ou ne possédaient pas un schéma vaccinal complet. Hors réanimation, ils étaient 87,8% à ne pas avoir complété leur schéma vaccinal. Pour l’instant, pas de chiffres exactes sur le taux de personnes décédées qui n’étaient pas vaccinées, mais une estimation de la plateforme covid d’environ 80%.

(crédit image : plateforme covid / Direction de la santé)

Le carré épidémiologique a fait état ce mercredi d’un total de 446 décès liés à la covid. 115 ont été comptabilisés rien que la semaine dernière. Ces données ne comptabilisent cependant que les décès enregistrés en structures hospitalières. “De nombreux décès liés au covid survenus à domicile viennent s’ajouter à ce lourd bilan. Ce nombre ne pourra être précisé qu’après analyse des certificats de décès”, rapporte le bulletin.

Selon l’ISPF, le nombre de décès toutes causes confondues pour le mois d’août est plus élevé que lors de la même période, sur les 6 dernières années : “les premières estimations du nombre de décès toutes causes pour le mois d’août 2021 montrent une très forte surmortalité en comparaison avec la même période de 2015 à 2020”, peut-on lire.

Rédigé par

infos coronavirus