jeudi 16 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : 150 concentrateurs d’oxygène sont arrivés au fenua

Publié le

Plus d’une centaine de concentrateurs d’oxygène sont arrivés hier soir à l’aéroport de Tahiti-Faa’a. Les précieuses machines ont été livrées directement à domicile chez les malades atteints de la Covid-19 et nécessitant une assistance respiratoire. Objectif : désengorger le CHPF alors que la demande en oxygène monte en puissance dans tout le pays.

Publié le 26/08/2021 à 18:00 - Mise à jour le 27/08/2021 à 12:23
Lecture 2 minutes

Plus d’une centaine de concentrateurs d’oxygène sont arrivés hier soir à l’aéroport de Tahiti-Faa’a. Les précieuses machines ont été livrées directement à domicile chez les malades atteints de la Covid-19 et nécessitant une assistance respiratoire. Objectif : désengorger le CHPF alors que la demande en oxygène monte en puissance dans tout le pays.

Mercredi, 21 heures 30. Tout juste débarqués de l’avion, 150 concentrateurs sont chargés par les équipes de Isis Polynésie. Dans un des lots, 44 appareils alimenteront le centre hospitalier de Taaone, 16 seront envoyés en stock, et les autres seront directement appareillés directement chez les malades en détresse respiratoire. “Ce sont des patients qui sont soit vus par un médecin traitant soit sont en sortie d’hospitalisation. On équipe deux types de patients : ceux pour éviter une hospitalisation et ceux qui sortent d’une hospitalisation. Et bien sûr, plus on en équipera avant, plus en soulagera l’hôpital et les hôpitaux périphériques” explique Mahera Arakino, directeur général de la société Isis Polynésie.

Dans ce contexte, chaque minute compte. L’équipe de 10 techniciens respiratoires tourne à plein régime tous les jours, 24 heures sur 24. Face à la flambée de l’épidémie, les hôpitaux sont encombrés et certains espaces aménagés dans le cadre de cette crise ne sont pas équipés d’appareil d’oxygénation. Dès que les patients n’auront plus besoin du matériel, ils devront immédiatement contacter la société pour que les appareils profitent à d’autres malades. “Il y a quand même une position médicale à avoir et ce n’est pas à nous de la donner, mais si ces patients sont détectés et que c’est confirmé, on enclenche la reprise du matériel, on le désinfecte et on le remet dans la boucle pour d’autres patients. Ça peut sauver des vies” indique Mahera Arakino.  

Il est désormais 22 heures 30. Moana Falchetto vient installer le précieux appareil dans un foyer à Papeete. La patiente est une septuagénaire touchée par la Covid-19 depuis lundi. Son état de santé s’est très vite aggravé. Son médecin lui a prescrit une oxygénothérapie à domicile. Un soulagement pour la famille. 

La nuit sera longue pour Moana. Plusieurs familles attendent encore avec impatience un concentrateur. Une intervention dure au minimum une demi-heure pour vérifier le bon fonctionnement de l’appareil.

Une grande partie de l’arrivage a été transporté vers la Presqu’île pour éviter une surcharge des urgences de Taravao.

infos coronavirus