vendredi 15 janvier 2021
A VOIR

|

Courses de deux roues à Papeete : le maire appelle les habitants à ne pas céder à l’énervement

Publié le

Des vrombissements incessants en pleine nuit, un vacarme qui empêche certains habitants de Papeete de fermer l'oeil. La colère monte chez une partie de la population contre les courses nocturnes de deux-roues. Dans un communiqué, la mairie de Papeete appelle au calme.

Publié le 03/06/2020 à 16:34 - Mise à jour le 03/06/2020 à 16:38
Lecture < 1 min.

Des vrombissements incessants en pleine nuit, un vacarme qui empêche certains habitants de Papeete de fermer l'oeil. La colère monte chez une partie de la population contre les courses nocturnes de deux-roues. Dans un communiqué, la mairie de Papeete appelle au calme.

Les habitants de Papeete sont excédés. Mardi, nos confrères de La Dépêche de Tahiti rapportaient le témoignage d’un résident qui, demandant aux deux roues de cesser leur vacarme en pleine nuit, a reçu un coup de poing. Les riverains envisageraient plusieurs actions : pétition, regroupements…

Ce mercredi dans un communiqué, le maire de Papeete assure qu’il « partage le désarroi des habitants de la ville face aux désagréments causés par les rassemblements et les courses nocturnes de deux-roues constatés dans certaines avenues de Papeete. »

La mairie souligne que « des mesures ont déjà été mises en œuvre par les forces de police de la ville et de l’Etat pour mettre fin aux troubles à l’ordre public provoqués par ces comportements irrespectueux et délictueux et qu’elles seront renforcées pour y mettre définitivement un terme. »

Et surtout, le maire rappelle les sanctions auxquelles les auteurs des infractions s’exposent : 1à 5 ans de prison, une amende de 1 789 755 Fcfp pouvant aller jusqu’à 8 949 877 Fcfp et la confiscation de leur véhicule.

Il appelle enfin la population à ne pas céder à l’énervement, les forces de police « étant seules habilitées à réprimer les auteurs de ces infractions. »

infos coronavirus