fbpx
jeudi 23 janvier 2020
A VOIR

|

Coups mortels au menu de la Cour d’Assises

Publié le

Publié le 24/11/2018 à 14:10 - Mise à jour le 24/11/2018 à 14:10
Lecture 2 minutes

Cinq mois après avoir écopé de peines comprises entre 15 et 20 ans de prison, les agresseurs de Papy Fat comparaîtront de nouveau devant la cour d’assises.

Deux des quatre jeunes hommes étaient mineurs au moment des faits. Ils ont fait appel de la condamnation. Ils sont tous accusés d’avoir violenté l’octogénaire le 21 juillet 2008 avant de le laisser pour mort dans la vallée de la Fautaua, près de l’AS Dragon. En première instance, les accusés ont reconnu des violences pour soutirer l’argent du vieil homme et le faire partir de leur territoire mais ils ont nié l’avoir tué. Ils ont assuré l’avoir découvert sans vie le lendemain.

L’autopsie de sa dépouille, retrouvée cinq ans après les faits, n’avait pas permis d’établir avec certitude les causes du décès. Deux hypothèses apparaissaient : l’hémorragie interne consécutive à des coups. Ou un stress intense en raison du grand âge de la victime. Des questions qui seront de nouveaux soulevées en appel.

Avant l’affaire Papy Fat, un autre dossier de coups mortels sera étudié, jeudi. Un homme de 31 ans comparaitra devant les jurés pour avoir tué son frère au cours d’une bagarre.

La rixe avait éclaté le 4 juin 2016 à Paea au cours d’une soirée où les deux hommes étaient ivres.   La victime était morte le lendemain à l’hôpital des suites d’un traumatisme crânien. Son frère, libre sous contrôle judiciaire, encourt aujourd’hui 15 ans de prison. La défense pourrait plaider la légitime défense.

Et comme pour chaque session, la cour d’assises aura aussi à juger son lot d’affaires de viols sur mineurs : deux dossiers de ce type sont inscrits au rôle de la session
 

Jean-Baptiste Calvas

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Le prix de la vanille ne cesse d’augmenter

Depuis quelques années, le prix du kilo de la vanille mûre ne cesse d’augmenter. Cette année, il s’est monnayé jusqu’à 15 000 Fcfp. Un prix qui s’explique notamment par une faible production et ce malgré les plans de relance du Pays.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Australie : des espèces menacées durement frappées par le...

Les feux en Australie ont brûlé plus de la moitié de l'habitat connu de 100 plantes et animaux menacés, dont 32 espèces en danger critique d'extinction, a annoncé lundi le gouvernement.

Les Fidji se préparent à l’arrivée du cyclone Tino

Les autorités des Fidji ont prévenu vendredi que le cyclone tropical Tino, qui se dirige vers l'archipel, allait faire souffler des vents "d'une force destructrice" et ont ouvert des centres d'accueil pour les éventuels sinistrés.

L’infirmerie de Rimatara reçoit le premier label Fare Ea

Le ministre de la Santé et de la prévention, Jacques Raynal, a procédé, mardi à la remise du premier label Fare Ea à l'infirmerie de Rimatara, en présence du Tavana Hau des Australes, Rachel Tau, et du maire de la commune de Rimatara, Georges Hatitio.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X