vendredi 25 septembre 2020
A VOIR

|

Coronavirus : un Tahitien bloqué à Paris

Publié le

Alors que la situation s’améliore en Chine concernant le coronavirus, l’organisation mondiale de la santé a annoncé aujourd’hui avoir porté à « très élevé », le niveau de menace. En France, le nombre de cas est en hausse. 57 cas ont été confirmé dont un premier mort français. Une situation qui affecte aussi les voyageurs Polynésiens. L’un d’entre eux s’est vu refusé l’embarquement pour retourner au fenua. Il s’agit du danseur et comédien, Tuarii Tracqui. Il avait alors voyagé quelques temps auparavant dans une zone à risque.

Publié le 28/02/2020 à 16:22 - Mise à jour le 29/02/2020 à 8:19
Lecture < 1 min.

Alors que la situation s’améliore en Chine concernant le coronavirus, l’organisation mondiale de la santé a annoncé aujourd’hui avoir porté à « très élevé », le niveau de menace. En France, le nombre de cas est en hausse. 57 cas ont été confirmé dont un premier mort français. Une situation qui affecte aussi les voyageurs Polynésiens. L’un d’entre eux s’est vu refusé l’embarquement pour retourner au fenua. Il s’agit du danseur et comédien, Tuarii Tracqui. Il avait alors voyagé quelques temps auparavant dans une zone à risque.

Alors que le nouveau coronavirus poursuit son expansion… les mesures de précautions se renforcent dans le monde. Une situation qui touche surtout les voyageurs. L’artiste polynésien Tuarii Tracqui s’est vu refuser l’embarquement à Paris. Il avait voyagé quelques semaines auparavant au Japon : « Je suis arrivé à l’aéroport d’Orly. J’ai fait mon check in… Enfin presque. J’arrive devant le contrôleur et il me demande quels pays j’ai visité, où est-ce que j’habite (…) et là je lui dis qu’il y a moins de trois semaines je suis parti au Japon. Il me montre un papier et dessus il y a une liste de pays « blacklistés ». Tous les voyageurs ayant visité ces pays il y a moins d’un mois sont obligés de venir à l’aéroport avec un certificat médical (…) Je n’avais pas le certificat médical. »

Le fameux certificat médical est obligatoire depuis le 7 février comme le stipule une note d’information du ministère de la Santé. Mais depuis le 26 février : il doit également attesté que le voyageur est exempt de tout signe d’infection au coronavirus. Le certificat doit être daté de moins de cinq jours et être présentée à l’embarquement des vols à destination de la Polynésie par tout voyageur ayant séjourné dans une zone à risque dans les 30 jours précédant le voyage.

Mais problème, les voyageurs n’auraient pas été informé de cette mesure par la compagnie aérienne : « C’est la seule chose que je peux reprocher à la compagnie aérienne : d’avoir manqué de transparence. On ne m’a pas prévenu (…) On étaient une dizaine au guichet à se plaindre. »

Autre difficulté, l’obtention du certificat. Dans la capitale parisienne, il est de plus en plus compliqué d’obtenir un rendez-vous dans l’immédiat. Tuarii devra attendre une place sur le prochain vol, le 8 mars prochain.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV