mercredi 27 octobre 2021
A VOIR

|

Coronavirus : quand la peur accélère les demandes de test

Publié le

Face à l'épidémie de covid-19 qui gagne la Polynésie, de plus en plus de personnes demandent à être testées. Mais tout le monde n’est pas éligible au dépistage. C'est le cas d'un habitant de Pirae qui dit avoir eu les symptômes du coronavirus, mais qui n'a pas été testé pour autant.

Publié le 24/03/2020 à 16:39 - Mise à jour le 24/03/2020 à 16:55
Lecture < 1 min.

Face à l'épidémie de covid-19 qui gagne la Polynésie, de plus en plus de personnes demandent à être testées. Mais tout le monde n’est pas éligible au dépistage. C'est le cas d'un habitant de Pirae qui dit avoir eu les symptômes du coronavirus, mais qui n'a pas été testé pour autant.

Amé Bruneau est tombé malade samedi dernier. Ayant une poussée de fièvre et de la toux, il soupçonne rapidement le coronavirus d’être en cause : “J’avais des courbatures, de la fièvre qui montait etc. Je toussais, j’avais des vertiges. Je me couvrais avec des couvertures pour essayer de me calmer. (…) J’ai eu jusqu’à 39,9° de fièvre”.

Le lendemain, Amé constate également que sa femme a de la fièvre. Son réflexe : appeler le numéro d’information (le 444 789) mis en place depuis le début de l’épidémie : “On nous a juste dit d’appliquer les gestes barrières. Je leur ai dit qu’on était 7 à la maison, et en plus, j’ai 2 locataires qui travaillent à l’hôpital”.

Difficile de ne pas être gagné par l’inquiétude, surtout lorsque l’on est en contact avec des personnes amenées à soigner des malades du virus. S’ils ont bien respecté les consignes données, Amé et sa femme ont été surpris de ne pas avoir été testés. “On voulait qu’ils nous disent qu’ils allaient nous tester pour voir si on était porteurs ou pas du virus (…) Qu’ils dépistent au moins ceux qui travaillent dans le domaine de la santé ! (…) Peut-être qu’il y en a d’autres qui sont malades et qui ne sont pas dépistés, et qu’il y a bien plus de cas” confie-t-il.

À ce jour, 275 personnes ont été dépistées au covid-19 et 25 sont positives. Le nombre de kits est strictement limité au risque d’épuiser les capacités de tests de dépistage.

Rédigé par

infos coronavirus