lundi 10 mai 2021
A VOIR

|

Coronavirus : les UV pour lutter contre l’épidémie ?

Publié le

Les rayons UV pour décontaminer les surfaces. Dans la lutte contre la Covid-19, une société française spécialisée dans le traitement de l’eau par ultraviolets se démarque avec une innovation. Un Bio-Scan, une sorte de lampe ultraviolette, permet d’éliminer bactéries et virus selon les concepteurs. Cette technologie est en passe de se démocratiser en Polynésie.

Publié le 22/09/2020 à 16:22 - Mise à jour le 23/09/2020 à 9:46
Lecture 2 minutes

Les rayons UV pour décontaminer les surfaces. Dans la lutte contre la Covid-19, une société française spécialisée dans le traitement de l’eau par ultraviolets se démarque avec une innovation. Un Bio-Scan, une sorte de lampe ultraviolette, permet d’éliminer bactéries et virus selon les concepteurs. Cette technologie est en passe de se démocratiser en Polynésie.

C’est un appareil qui pourrait s’avérer très efficace pour désinfecter les surfaces susceptibles d’être contaminées par la Covid-19. Le Bio-Scan utilise les ultraviolets de type C. Un balayage de quelques secondes au-dessus des objets suffit pour les assainir, selon Brian Brigato, l’opérateur. L’appareil a obtenu plusieurs homologations de deux laboratoires avant de pouvoir être commercialisé.

« Cette technologie va sélectionner une longueur d’onde précise de 254 nanomètres, qui va directement avoir un impact au niveau de l’ADN même de la bactérie, du virus ou de l’élément ciblé, explique Brian Brigato. Suite à une exposition à cette longueur d’onde, l’ADN va se dénaturer, il va inactiver l’élément ciblé. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Le rayonnement lumineux s’avère utile pour les équipements informatiques ou électroniques, ou encore les dossiers papiers qui ne peuvent pas être désinfectés avec des solutions aqueuses.

Cette technologie, made in France, a été conçue par une société spécialisée dans la dépollution de l’eau grâce aux UV. Le centre Vaima s’est équipé pour traiter les parties communes comme les surfaces des ascenseurs.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« On reste ouvert à la clientèle, et donc notre devoir est d’offrir un environnement le plus sain possible pour notre clientèle, indique Philippe Vasseur, directeur du centre Vaima. Et donc un nettoyage plus sérieux, surtout au niveau des ascenseurs, des rampes, tout ce que les gens touchent avec leurs mains. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

L’engin n’est pas un procédé grand public. Une entreprise de nettoyage s’est équipée d’un modèle. Le personnel est en cours de formation, car il faut avant tout protéger du rayonnement les yeux et la peau de l’opérateur. L’utilisation du scanner est en soi très simple.

Cette méthode de désinfection présente aussi l’avantage d’être sans produit chimique.

infos coronavirus