samedi 23 janvier 2021
A VOIR

|

Coronavirus : les catholiques et les protestants s’organisent

Publié le

Les célébrations religieuses sont désormais suspendues pour enrayer les contagions au coronavirus. Les responsables des églises, des temples et synagogue ont été reçus mardi par le haut-commissaire et mercredi par le président Edouard Fritch. Les offices religieux se feront en comité restreint ou seront diffusés sur TNTV. Mais pas seulement. Les catholiques et les protestants redoublent de créativité pour continuer à pratiquer leur foi.

Publié le 19/03/2020 à 16:11 - Mise à jour le 19/03/2020 à 17:39
Lecture < 1 min.

Les célébrations religieuses sont désormais suspendues pour enrayer les contagions au coronavirus. Les responsables des églises, des temples et synagogue ont été reçus mardi par le haut-commissaire et mercredi par le président Edouard Fritch. Les offices religieux se feront en comité restreint ou seront diffusés sur TNTV. Mais pas seulement. Les catholiques et les protestants redoublent de créativité pour continuer à pratiquer leur foi.

L’archevêque de Papeete a pris une décision exceptionnelle. Depuis mercredi et jusqu’à nouvel ordre, toutes les célébrations publiques sont suspendues à l’exception des obsèques, mais en nombre limité. Les églises restent ouvertes. Depuis l’annonce des premiers cas de coronavirus, l’évêché a anticipé pour que les fidèles pratiquent leur foi à distance.

« La paroisse de Arue et de Pirae va proposer de mettre en ligne des offices de célébration, que les gens qui disposent d’un ordinateur pourront capter chez eux et vivre ça en famille, explique Mgr Cottanceau. Tout ne sort pas de l’évêché, les paroisses, les communautés et les prêtres qui sont en charge des paroisses peuvent aussi prendre des initiatives à l’échelle de leur paroisse. »

Radio Maria no te Hau diffuse les messes depuis ce jeudi, trois fois dans la journée. Les animateurs retransmettront aussi la messe chrismale.

Du côté des protestants, toutes les activités planifiées dans les arrondissements et les centres de vacances ont été suspendues. Si les temples restent ouverts, les cultes des dimanches 22 et 29 mars auront lieu, mais en comité restreint.

« Nous avons réduit à 50 personnes, confie Tehuiarii Pifao, le vice-président de l’Eglise protestante maohi. Nous avons décidé de maintenir les cultes dans les paroisses, dans les arrondissements, mais ce sont les directions, le pasteur, les conseils de diacres, qui célébreront les cultes. »

Et pour éviter les rassemblements dans les lieux de culte, TNTV se mobilise pour diffuser les messes dominicales à partir de 6 h 30 ce dimanche. Les confessions religieuses espèrent que les Polynésiens sortiront grandis de cette épreuve.

infos coronavirus