mercredi 3 mars 2021
A VOIR

|

Coronavirus : épidémie de fake news sur la Toile

Publié le

Premier réflexe le matin au réveil pour beaucoup : saisir son smartphone et consulter son fil d'actualité sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui la majorité des gens s’informent via internet. Mais les réseaux sociaux regorgent de fake news, de fausses informations diffusées volontairement ou non, qui créent la psychose.

Publié le 29/01/2020 à 9:49 - Mise à jour le 29/01/2020 à 9:58
Lecture 2 minutes

Premier réflexe le matin au réveil pour beaucoup : saisir son smartphone et consulter son fil d'actualité sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui la majorité des gens s’informent via internet. Mais les réseaux sociaux regorgent de fake news, de fausses informations diffusées volontairement ou non, qui créent la psychose.

La Polynésie n’est pas épargnée par cette épidémie de fake news. Il y a peu, de nombreux posts Facebook relayaient une information selon laquelle il y aurait un ou plusieurs cas de coronavirus à Tahiti. Si l’introduction du virus à Tahiti n’est pas impossible, aucun cas n’a encore été recensé : « J’ai lu sur un post qu’il y avait un cas de coronavirus hospitalisé à Taaone. On m’a rapporté qu’il y avait en psychiatrie deux cas de coronavirus. Des choses complètement aberrantes, lance le ministre de la santé Jacques Raynald. Je rappelle que le ministère de la Santé, la direction de la Santé, sont tout à fait à même de répondre à des questions qui seraient posées et d’y répondre de façon tout à fait normale, sans tourner autour du pot. Nous n’avons rien à cacher puisque nous luttons contre le virus et nous demandons à la population de prendre des précautions pour pouvoir lutter contre ce virus. »

Non, vos colis Aliexpress ne sont pas infectés…

Il y a ceux qui craignent le contact avec d’éventuelles personnes malades, et ceux qui sont persuadés d’être en danger en passant commande sur des sites Internet basés en Chine comme Aliexpress… En métropole, le ministère de la Santé a publié une note à ce sujet. Une analyse que les experts rejoignent : le virus ne pourrait pas survivre aux conditions et à la durée de transport dans les colis. Vous pouvez donc poursuivre vos achats.

Non, il n’y a pas eu 10 000 morts à Wuhan

« 10 000 personnes décédées à Wuhan ! » Cette information a été largement diffusée. Elle provient en fait du site Geller report tenu par une activiste américaine qui a elle-même relayé l’information d’un autre site qui rapporte les propos d’un homme qui aurait reçu l’appel d’un ami en Chine… Rien de vraiment fiable.

Les chiffres évoluent et chaque jour de nouveaux cas de coronavirus sont mis en évidence. S’il est difficile d’évaluer avec précision le nombre de malades, les chiffres relayés par les grands médias proviennent de professionnels sur le terrain, des organisations de santé américaines, internationales ou directement des autorités locales.

Sites, blogs, pages, être vigilants à la provenance des informations

Pour ne pas tomber dans la psychose, préférez vous fier aux médias connus, aux institutions officielles et méfiez vous des sites peu fiables, dont les rédacteurs se cachent derrière des pseudos, les sites ouvertement d’un parti ou d’un autre, les informations qui n’ont pas été rédigées par des journaliste et les pages Facebook, trop nombreuses, qui relaient des informations erronées. Certains vont jusqu’à citer des médias importants pour se donner une crédibilité. Sur Internet, soyez vigilants.

infos coronavirus

Air Tahiti Rairoa Horue 2021VOIR LE DIRECT
+