samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Contrôles routiers : 303 infractions constatées pendant le week-end de la Toussaint

Publié le

303 infractions ont été relevée lors de contrôles routiers effectués du 1er au 3 novembre. 42 concernaient des excès de vitesse et 19 des conduites sous l'empire d'un état alcoolique.

Publié le 07/11/2019 à 20:11 - Mise à jour le 08/11/2019 à 8:40
Lecture < 1 min.

303 infractions ont été relevée lors de contrôles routiers effectués du 1er au 3 novembre. 42 concernaient des excès de vitesse et 19 des conduites sous l'empire d'un état alcoolique.

Les contrôles routiers, qui ont été intensifiés à l’occasion du long week-end de la Toussaint, ont révélé « la persistance de comportements dangereux », indique le haut-commissariat, avec 303 infractions constatées.

Dans le détail, on dénombre :
– 42 excès de vitesse
– 19 conduites sous l’empire d’un état alcoolique
– 19 infractions relatives aux équipements de sécurité
– 4 conduites sans permis
– 219 autres infractions (hors stationnement) : franchissement d’une ligne continue, non respect de l’arrêt au stop, non respect d’un feu rouge, etc.

« Si on constate une baisse des accidents, le nombre de morts sur les routes reste toujours trop élevé, 29 tués depuis le début de l’année, rappelle le haut-commissariat. La route est un espace que nous partageons tous où le respect du code de la route est fondamental pour circuler en toute sécurité, y compris pour des trajets de courtes distances, poursuit le représentant de l’Etat en Polynésie, avant d’indiquer que ces opérations de contrôles routiers seront renouvelées régulièrement. »

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.