mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

Contrôle physique pour les réservistes et gendarmes de Raivavae

Publié le

Les réservistes et gendarmes de l’île suivaient une formation de trois jours à Anatonu pour contrôler leur condition physique. Effectué tous les deux ans, ce contrôle est destiné à s’assurer de la bonne condition physique de chaque militaire de l’archipel des Australes.

Publié le 17/07/2022 à 17:13 - Mise à jour le 17/07/2022 à 17:54
Lecture 2 minutes

Les réservistes et gendarmes de l’île suivaient une formation de trois jours à Anatonu pour contrôler leur condition physique. Effectué tous les deux ans, ce contrôle est destiné à s’assurer de la bonne condition physique de chaque militaire de l’archipel des Australes.

C’est dans la salle omnisport que les militaires et les réservistes s’entraînent. Après la course à pieds, ils sont formés aux techniques de saisie au sol et de défense. Tous les deux ans, chaque militaire de la gendarmerie, quelque soit son âge, son sexe ou son grade, est tenu de réaliser et de valider, les épreuves du «CCPM».

Ce contrôle est destiné à s’assurer de la bonne condition physique de chaque militaire de l’armée et se résume à une validation inscrite sur son dossier, pour le militaire réussissant les épreuves, lui permettant d’accéder à des mutations pour diverses unités et également, attester auprès de son commandement, sa bonne condition physique.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

Le capitaine Daniel Vana’a, adjoint au Commandant de la compagnie des Archipels, revient sur l’ensemble des domaines à maîtriser pour les militaires : “On vient de réaliser une séance dite de maîtrise sans arme d’un adversaire. Il y a aussi usage du bâton, usage de l’arme, menottage. C’est important parce que même si on est sur une île isolée, dans les Australes, on n’est pas à l’abris d’interventions compliquées”.

Les militaires se perfectionnent à l’arme à feu, à balles réelles. Les séances de tir permettent de revoir le cadre légal des armes à feu et son utilisation.

Les épreuves se composent d’un 3000m à réaliser en un temps limite selon la tranche d’âge du militaire, d’une série de pompes ou tractions, et d’une série d’abdominaux. Le barème des résultats est calculé en fonction de l’âge et du sexe.

La compagnie de l’archipel des Australes a un effectif de six gendarmes et de deux réservistes par île.

infos coronavirus