Contre les violences faites aux femmes, « Apprenons à nous respecter »

Publié le

Vendredi 2 septembre, à l'initiative du Conseil des femmes de Polynésie, près d'une centaine de personnes se sont réunies dans le jardins de Paofai en hommage à Linda, poignardée lundi dernier par son conjoint à Bora Bora et décédée au Taaone quelques heures plus tard. Une manifestation qui, bien au-delà d'un cas isolé, dénonce avec force les violences contre les femmes.

Publié le 03/09/2022 à 15:06 - Mise à jour le 03/09/2022 à 15:08

Vendredi 2 septembre, à l'initiative du Conseil des femmes de Polynésie, près d'une centaine de personnes se sont réunies dans le jardins de Paofai en hommage à Linda, poignardée lundi dernier par son conjoint à Bora Bora et décédée au Taaone quelques heures plus tard. Une manifestation qui, bien au-delà d'un cas isolé, dénonce avec force les violences contre les femmes.

En présence de la famille de Linda venue des Raromatai, et de la population, le Conseil des femmes a rendu hommage à la victime et rappeler l’urgence de changer les mentalités quant aux violences intrafamiliales. « Les polynésiens sont éduqués, nous n’avons plus à parler de machisme, c’est la mentalité que nous devons changer », a rappelé Chantal Galenon, présidente du Conseil des Femmes .

Une chorale chantait tandis qu’un grand cœur composé de bougies posées sur l’herbe était assemblé. « Les victimes, on les soutient aujourd’hui. Plusieurs actions ont été mises en place depuis quelques années […] mais il faut quand même ce changement au niveau des mentalités », conclut Chantal.

Jean-Christophe Bouissou s’est également exprimé au cours de la cérémonie : « Je ne peux, ici devant cette assemblée, taire cette honte et ce dégout collectif que je ressens tout d’abord comme homme, et que je veux éradiquer en tant que responsable politique. » a déclaré le Vice-président du Pays.

– PUBLICITE –

Lire aussi : Après le féminicide de Bora Bora, le Conseil des femmes appelle à la solidarité

Le Vice-président a également tenu à souligner l’implication de la ministre en charge de la Condition féminine Virginie Bruant, dont il a également porté la parole lors de son intervention.

La Direction des Solidarités de la Famille et de l’Egalité (DSFE) sous la tutelle du ministère, a mis à disposition les moyens dont elle dispose à Bora-Bora pour assurer à la famille de Linda les aides et les soutiens dont elle a besoin et l’accompagner dans les démarches d’urgences.

Très émue, Naiva-vela, fille de Linda, laisse un message porteur d’espoir : « Dans tous les foyers soyez en paix, avec beaucoup de joie. Soyez heureux ».

Dernières news