A VOIR

|

Conseil municipal exceptionnel entre le Pays et les Tavana des Australes

Publié le

Un conseil exceptionnel a été donné hier au soir à la mairie de Mataura, où les Tavana des 5 îles Australes étaient invitées par le président du pays et son gouvernement. Les discussions ont notamment porté sur la gestion de mouillage dans les îles et la réalisation des projets communaux.

Publié le 08/11/2022 à 16:24 - Mise à jour le 08/11/2022 à 16:24
Lecture 2 minutes

Un conseil exceptionnel a été donné hier au soir à la mairie de Mataura, où les Tavana des 5 îles Australes étaient invitées par le président du pays et son gouvernement. Les discussions ont notamment porté sur la gestion de mouillage dans les îles et la réalisation des projets communaux.

Tous les Tavana des îles Australes et leurs conseillers municipaux étaient exceptionnellement réunis hier soir à Tubuai, à l’occasion du festival des Australes, avec le président Édouard Fritch et ses ministres.

La rencontre était axée sur : « le Pays : partenaire du développement des communes », en rapport avec les articles 48 et 55 de la loi statutaire en vigueur, lesquels prévoient la possibilité pour le Pays de déléguer certaines compétences aux communes et le transfert des moyens nécessaires à l’exercice de ces compétences déléguées.

Le Pays a déjà travaillé, avec le SPCP (Syndicat pour la promotion des Communes de Polynésie française) sur l’élaboration de deux lois du Pays visant à élargir les compétences des communes pour le développement de leur île respective et ce, dans le respect de la loi statutaire de la Polynésie française.

Pour Fernand Tahiata, maire de Tupuai, ces compétences sont importantes : “Nous attendons la démolition et la reconstruction de notre aérogare, prévue pour le début de l’année (2023). Cela fait un moment que le dossier traîne. On a aussi les financements pour travailler sur du remblais“.

(Crédit Photo : Présidence de la Polynésie française)

La gestion des mouillages dans les lagons de nos îles, la gestion de la biosécurité et des règles de protection de biosécurité chères aux tavanas et aux conseils municipaux des Australes” font partie des prérogatives mises en avant par les communes, note Tearii Alpha, Ministre de l’Agriculture, de l’Économie bleue et du Domaine.

Ces lois doivent à présent être adoptées à l’Assemblée de Polynésie française pour leur mise en œuvre. La délégation de compétences ne peut intervenir qu’avec l’accord du conseil municipal de la commune intéressée.