jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Confinement : une baisse de commandes pour les producteurs de légumes à Raiatea

Publié le

La distribution de légumes se maintient aux îles Sous-le-Vent et ce malgré le confinement. Si la production est toujours la même, les agriculteurs remarquent toutefois une baisse de l’écoulement des stocks. Direction Raiatea dans l’exploitation de Jean-Pierre Yuan, l’un des plus gros producteurs de légumes.

Publié le 08/09/2021 à 16:46 - Mise à jour le 08/09/2021 à 16:46
Lecture < 1 min.

La distribution de légumes se maintient aux îles Sous-le-Vent et ce malgré le confinement. Si la production est toujours la même, les agriculteurs remarquent toutefois une baisse de l’écoulement des stocks. Direction Raiatea dans l’exploitation de Jean-Pierre Yuan, l’un des plus gros producteurs de légumes.

Chaque année, ce sont des centaines de tonnes de légumes qui sortent de l’exploitation agricole de Jean-Pierre Yuan. Salades, tomates, concombres… Ses légumes se retrouvent sur les étals et dans les cuisines des Raromatai. Et comme dans tout le secteur primaire, ce producteur ressent aujourd’hui les conséquences du confinement : “Mes clients qui ont des restaurants, des roulottes… sont fermés. Et puis il y a moins de commandes. Heureusement que les grandes surfaces restent ouvertes”.

Si la production est maintenue, l’exploitant a dû réaménager les horaires de travail de ses employés : “Certains sont en congé, et d’autres en arrêt maladie. J’ai suffisamment d’effectif pour pouvoir tourner. On travaille en fonction des commandes. Et qui dit moins de commandes dit moins de travail, on plante moins”.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Si l’acheminement vers les îles avoisinantes est maintenu, les commandes sont cependant moins importantes qu’à l’accoutumé : “Tout est au ralenti. Les ménages achètent moins. Ils ont fait leur stock les 2 semaines précédentes, donc en ce moment, ils sont en train d’écouler leur stock. Et il y a moins de rentrées d’argent aussi”.

En 2020, Jean-Pierre Yuan a vu son chiffre d’affaires dégringoler de 50%. Si le confinement venait à se prolonger, ce producteur pourrait revivre la même situation que l’an passé.

Rédigé par

infos coronavirus