dimanche 24 mai 2020
A VOIR

|

Confinement : et si on réalisait ses boissons à la maison ?

Publié le

Les initiatives pour occuper son quotidien pendant le confinement se multiplient sur les réseaux sociaux : des cours de danse, de cuisine, de sport, et même de cocktails ! Un gérant d’une société de barman à domicile propose chaque soir des tutos pour réaliser ses boissons chez soi. Une idée originale pour égayer ses soirées seul ou en famille.

Publié le 28/03/2020 à 16:56 - Mise à jour le 30/03/2020 à 15:15
Lecture 2 minutes

Les initiatives pour occuper son quotidien pendant le confinement se multiplient sur les réseaux sociaux : des cours de danse, de cuisine, de sport, et même de cocktails ! Un gérant d’une société de barman à domicile propose chaque soir des tutos pour réaliser ses boissons chez soi. Une idée originale pour égayer ses soirées seul ou en famille.

De chez lui, sur sa terrasse, Jonathan Drouillon partage sa passion sur les réseaux sociaux depuis le premier jour du confinement. Gérant d’une société de barman à domicile, il donne rendez-vous aux internautes à l’heure de l’apéro. L’idée ? Apprendre à réaliser soi-même des boissons maison. « Je m’ennuyais, et c’est toujours une bonne occasion de faire découvrir notre passion à tout le monde. Comme ça, on se retrouve tous, on se voit tous en live. (…) C’est pour donner des idées un peu à tout le monde, pour qu’ils se mettent un peu à faire des choses à la maison et pas seulement le ménage. Et puis ça change les idées, on s’amuse un petit peu ! » explique-t-il.

« C’est un rendez-vous entre 17 et 18 heures, on voit tout ce qui est cocktails, mocktails, smoothies… des cocktails détox… on va faire des cafés aussi. Je vais proposer des petits ateliers où il y a des sirops. En gros, tout ce que je sais faire, je vais essayer de le partager à tout le monde, en attendant que la crise soit terminée » poursuit le barman.

Aperotuto #4 & #5

Posted by Fenua Pro Bartender on Wednesday, March 25, 2020

Une tablette pour se filmer, un bar installé, les ustensiles à portée de main, tout un aménagement pour divertir les internautes et tuer le temps… car comme beaucoup d’autres entrepreneurs, Jonathan a lui aussi vu son activité s’arrêter du jour au lendemain : « La situation est assez difficile parce que tous les événements ont été annulés jusqu’à nouvel ordre. Cela se chiffre à des dizaines et des dizaines de millions sur les 2-3 mois à suivre. (…) Donc voilà, on est confinés à la maison, mais il ne faut pas que je perde la main non plus. Je m’entraîne à faire de nouveaux cocktails, je prépare un nouveau livre ».

Une belle initiative surtout depuis l’interdiction de vente d’alcool au fenua. Et si vous n’avez pas tous les ingrédients demandés, Jonathan vous propose également des idées de cocktails avec les moyens du bord.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV