vendredi 15 janvier 2021
A VOIR

|

Confinement et Covid-19 : toujours des besoins mais moins de dons de sang

Publié le

Malgré le confinement lié au Covid-19, les besoins en dons du sang restent importants. De 150 poches par semaine au Centre de Transfusion Sanguine (CTS) on est passé à moins de 90 poches. Julien Broult, médecin au Centre, nous explique pourquoi il est plus qu'important de donner son sang aujourd'hui.

Publié le 21/04/2020 à 13:00 - Mise à jour le 21/04/2020 à 17:47
Lecture 2 minutes

Malgré le confinement lié au Covid-19, les besoins en dons du sang restent importants. De 150 poches par semaine au Centre de Transfusion Sanguine (CTS) on est passé à moins de 90 poches. Julien Broult, médecin au Centre, nous explique pourquoi il est plus qu'important de donner son sang aujourd'hui.

TNTV : Peut-on toujours donner son sang en période de confinement et de Covid ?
Docteur Julien Broult, responsable du CTS : « Il faut surtout donner en cette période difficile car l’activité de l’hôpital est soutenue, la consommation n’a pas baissé depuis 3 semaines. Par contre, le prélèvement et le recrutement sont de plus en plus difficiles. Pourquoi ? Parce que le confinement nous a empêché d’organiser des collectes à l’extérieur, c’est-à-dire de collecter au sein des administrations du territoire, des établissements scolaires, et il faut savoir surtout que sur 100 poches de prélevées, 60 sont prélevées à l’extérieur et 40 sont prélevées sur site fixe (…), ce qui rend la situation un peu délicate. »

Ce qui veut dire qu’il n’y a aucun risque pour les personnes qui ont l’habitude de venir donner leur sang, ici à l’hôpital, au Centre de Transfusion Sanguine ?
« Nous prenons toutes les précautions, la distanciation sociale, le port du masque, la prise de température… Les donneurs sont choyés. On prend leur tension artérielle. On les interroge. Et ensuite, après le don, on leur remet une IPD, une Information Post Don, et si le donneur présente des signes pouvant évoquer une pathologie du style Covid, il faut qu’il nous appelle dans les 15 jours après le don. »

Le docteur Julien Broult (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Est-ce qu’il y a un risque, justement, qu’un patient qui a le Covid-19 et qui n’a pas de symptôme, puisse venir donner son sang et que ce virus soit transmis à quelqu’un qui aurait reçu cette transfusion ?
« Cela n’a pas été décrit. Pour l’instant, c’est théorique. Il faut savoir que nous réalisons toute une batterie d’examens qui mettraient en évidence chez un donneur porteur d’un tel ou tel virus, ou de pathologie quelconque, des signes d’inflammations, et que cette poche de sang serait immédiatement détruite. »

Peut-on avoir besoin de sang lorsque l’on souffre de Covid-19 ? Cela peut être nécéssaire ?
« Ce n’est pas exclu. Surtout, il faut savoir que le territoire est complètement indépendant en transfusion. Donc si ce cas se présentait, heureusement, d’autres donneurs en bonne sauté auraient donné, et auraient permis à ce malade de survivre et passer ce cap difficile. »

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Cela n’est pas possible de compter sur d’autres pays, ce sont seulement les donneurs polynésiens qui peuvent alimenter le centre ?
« Avant le confinement, c’était possible via la métropole, c’était envisageable. Mais cela n’avait jamais été appliqué, heureusement. Depuis le confinement, ce n’est plus possible. Nous sommes complètement indépendants vis-à-vis de notre transfusion. »

PRATIQUE
Vous pouvez donner votre sang du lundi au vendredi, à partir de 7 heures jusqu’à 15 heures (17 heures le lundi), au Centre de Transfusion Sanguine à l’hôpital de Taaone.
Possibilité de rendez-vous pour ceux qui le souhaitent au 40.48.47.74.
Il est possible de se déplacer avec l’attestation de déplacement dérogatoire, le don faisant partie des sorties permises.
Plus d’infos sur la page Facebook du CTS

infos coronavirus