jeudi 22 avril 2021
A VOIR

|

Concours de surveillant pénitentiaire : 25 postes supplémentaires

Publié le

Publié le 20/01/2016 à 16:34 - Mise à jour le 20/01/2016 à 16:34
Lecture 2 minutes

Dans un mois, ils débuteront leur formation pour devenir gardiens de prison. Les futurs élèves surveillants ont rencontré leur directeur ce jeudi après-midi. Et Gilbert Marceau leur a annoncé de bonnes nouvelles… Sur 171 participants reçus, 35 se sont désistés. Par ailleurs, 25 postes supplémentaires ont été ouverts. 
Des personnes sur liste complémentaire ont donc été appelées. « J’étais 32e sur la liste complémentaire. Pour tout dire, je ne m’attendais plus à ce qu’on m’appelle », raconte Tiamatei Klima. Sa vie s’en retrouve chamboulée, mais il est heureux. « J’avais des propositions d’embauche. Depuis qu’on m’a appelé, ça a changé mes projets. Avec ma petite famille, on a été un peu surpris. Il faut organiser beaucoup de choses. On ne s’y attendait pas vraiment », explique le jeune homme. 
 
Les futurs surveillants s’envoleront pour Agen en métropole entre le 24 et le 26 février.  Beaucoup vont pouvoir bénéficier de la continuité territoriale. C’est la première fois qu’un contingent d’élèves polynésiens part aussi nombreux sur une formation. Ils seront 196. « Nous sommes satisfaits que nous ayons obtenu 13 emplois sur la commune de Teva i Uta. (…) En ce temps de crise, je pense que c’est un cadeau du ciel. Il faut le dire et remercier l’État qui a mis tout en oeuvre pour que le projet aboutisse malgré les réticences de la population. Mais je pense que la population aujourd’hui a compris », s’est réjoui Alain Sangue, maire délégué de Papeari. 
 
Les futurs surveillants débuteront leur formation le 29 février à l’école nationale d’administration pénitentiaire d’Agen.

 

Rédaction Web (Interview : Laure Philiber)

 

Tiamatei Klima, admis de dernière minute

Alain Sangue, maire délégué de Papeari

infos coronavirus