jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Comment Rangiroa s’organise face à l’épidémie

Publié le

Respect des mesures sanitaires, vaccin... Comment l'atoll s'organise-t-il ? Le chef de la subdivision des Tuamotu-Gambier, Frédéric Sautron et le subdivisionnaire santé du Pays, François Laudon, se sont rendus à Rangiroa samedi.

Publié le 29/08/2021 à 17:41 - Mise à jour le 29/08/2021 à 17:44
Lecture 2 minutes

Respect des mesures sanitaires, vaccin... Comment l'atoll s'organise-t-il ? Le chef de la subdivision des Tuamotu-Gambier, Frédéric Sautron et le subdivisionnaire santé du Pays, François Laudon, se sont rendus à Rangiroa samedi.

Le Plan Communal de Sauvegarde a été activé dès la détection du premier cas. La diffusion du virus est jusqu’à présent contenue mais de nouveaux cas continuent à apparaître quotidiennement. Depuis la mise en place du dispositif de protection des archipels pour les voyageurs arrivant de Tahiti, aucun nouveau cas importé n’a, pour l’heure, été détecté, rapporte le haut-commissariat dans un communiqué. Les contaminations apparaissent principalement dans la sphère familiale.

Le tavana et son équipe municipale ont mobilisé l’ensemble des acteurs afin d’organiser la gestion de cette crise sanitaire. En lien avec les services de l’État et du Pays, des actions de sensibilisation sont organisées par les guides sanitaires, au plus près des habitants. Les gendarmes et les mutoi organisent des contrôles renforcés afin de faire respecter les mesures administratives de couvre-feu et de confinement du week-end. La population respecte en grande majorité les règles en vigueur. L’application stricte de ces mesures fera l’objet d’une vigilance permanente des forces de l’ordre et des élus.

Crédit haut-commissariat

Le collège, en lien avec la commune et le milieu associatif, organise la prise en charge des internes restés au collège et au CETAD. Depuis le début de la rentrée scolaire, huit cas ont été détectés. Rapidement isolés dans un site mis à la disposition par la municipalité, l’épidémie ne s’est pas développée parmi les internes grâce au protocole adopté.

Le centre médical d’Avatoru est pleinement mobilisé dans la gestion de toutes les facettes, de prévention, de détection, de suivi sanitaire et de vaccination.

Un premier vaccinodrome a été mis en place le samedi 28 août. Près de 10% de la population de l’atoll (233 personnes) ont répondu présent pour se faire vacciner. Les sapeurs-pompiers communaux ont mis en place un système de navette pour transporter les personnes volontaires ne pouvant pas se déplacer. Une cinquantaine de bénévoles se sont mis à disposition de la commune et du centre médical pour apporter leur appui. Actuellement, 72% des habitants de Rangiroa ont reçu leur première injection. Une nouvelle campagne de vaccination sera organisée au collège pour les élèves ayant obtenu l’autorisation parentale.

À cette occasion, 6 000 masques ont été fournis par l’État pour être distribués aux habitants afin de participer à la lutte contre cette épidémie.

Rédigé par

infos coronavirus