mardi 11 août 2020
A VOIR

|

Comités de pilotage : 65 projets polynésiens financés pour un montant global de 15,9 milliards de Fcfp

Publié le

Le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, et le vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, ont coprésidé, jeudi après-midi, les comités de pilotage des différents dispositifs de soutien financier de l’Etat au Pays : le Contrat de projets Etat-Pays 2015-2020 ; le troisième instrument financier ; et la convention éducation volet constructions scolaires.

Publié le 13/12/2019 à 14:30 - Mise à jour le 13/12/2019 à 14:40
Lecture 3 minutes

Le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, et le vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, ont coprésidé, jeudi après-midi, les comités de pilotage des différents dispositifs de soutien financier de l’Etat au Pays : le Contrat de projets Etat-Pays 2015-2020 ; le troisième instrument financier ; et la convention éducation volet constructions scolaires.

Ces comités de pilotage ont validé la programmation de 65 projets pour un montant global de 15,9 milliards de Fcfp avec une participation de l’Etat à hauteur de 9,3 milliards de Fcfp.

Ces financements concernent principalement les thématiques suivantes :
– les infrastructures routières, maritimes, aéroportuaires et de défense contre les eaux ;
– la recherche et l’innovation ;
– la santé ;
– le logement social ;
– le tourisme ;
– le secteur primaire ;
– les constructions scolaires.

Le Contrat de projets Etat-Pays 2015-2020

Au titre du contrat de projets qui entre dans sa dernière année d’exécution, 13 opérations, dont quelques unes sont décrites ci-après, ont été programmées pour un montant total de 6,809 milliards de Fcfp TTC co-financés à parts égales par l’Etat et le Pays, respectivement pour 2,936 milliards de Fcfp et 3,153 milliards de Fcfp (la TVA restant à la charge du Pays).

  • Aménagement de l’accès aux cascades 2 et 3 du site des 3 cascades pour un coût total de 70 millions Fcfp TTC

Mise en place d’une passerelle suspendue de 30 mètres avec un cheminement piéton sécurisé conduisant à un point de vue sur les cascades Haamaremare Iti et Haamaremare Rahi dont l’accès n’était plus possible pour des raisons de sécurité.

  • Travaux de construction d’un pôle recherche à l’Université de la Polynésie française (UPF) pour un coût total de 914 millions de Fcfp

Construction de deux bâtiments, avec une haute qualité environnementale, destinés à accueillir les équipes et laboratoires de l’UPF dont la Maison des sciences de l’homme du Pacifique et de l’Institut de Recherche et de Développement (IRD). L’objectif est de faire de ce lieu une vitrine des savoir-faire polynésiens en matière de recherche sur tout le bassin du Pacifique.

Ces aménagements permettront de libérer de l’espace sur le campus au bénéfice des étudiants (10% de places assises supplémentaires).

  • Création de la résidence AMOE 1 à Mahina pour un coût total de 1,613 milliard de Fcfp

Création de 46 logements sociaux collectifs répartis sur 4 petits bâtiments collectifs avec un local associatif pour favoriser la cohésion des habitants et favoriser l’émergence de projets communs, une aire de jeux et 74 places de stationnement.

  • Construction de 68 logements pour la résorption de l’habitat insalubre (RHI) dans la zone Timiona à Pirae pour un coût total de 2,020 milliards de Fcfp

Dans la continuité de l’opération « Timiona 2.1 » livrée en 2012, le projet intitulé « Timiona 2.2 » permettra la construction de 68 logements. Cette opération comprend également l’édification d’une maison de quartier pour favoriser la cohésion des habitants et une aire de jeux.

  •  Mise en place de la télémédecine pour un montant total 37 millions de Fcfp

Acquisition et installation d’ici l’été 2020 de dix stations de télémédecine dans le cadre d’une expérimentation d’une télé-régulation médicale d’urgence entre le Centre 15 et les structures situées dans les archipels éloignés. Les centres médicaux concernés sont l’infirmerie de Omoa à Fatu Hiva, l’infirmerie de Hane à Ua Huka, l’infirmerie de Ahurei à Rapa, l’infirmerie de Amaru à Rimatara, le centre médical de Rairua à Raivavae, et les infirmeries de Anaa, de Reao et de Ahe. L’objectif de cette opération est double : optimiser l’offre de soins pour les sites isolés et apporter une réponse médicale adaptée et rapide pour limiter les évacuations sanitaires non nécessaires.

  • Mise en place d’une base de données informatisée pour la gestion des dossiers des patients en faveur des structures de soins du Pays. Le coût total estimé s’élève à 85 millions de Fcfp

Ce projet consiste en l’acquisition d’un logiciel spécialisé pour informatiser chaque dossier patient. L’objectif est une meilleure coordination du parcours de soin du patient à travers un partage d’informations médicales et administratives entre les différentes structures concernées.

Le troisième instrument financier

Au titre du 3e instrument financier, la programmation 2020 prévoit 49 opérations financées par l’Etat et la Polynésie française respectivement à hauteur de 70% et 30% du coût TTC pour un montant total de 8,747 milliards de Fcfp.

  • Mise aux normes de sécurité de l’aérodrome de Takume pour un montant total de 500 millions de Fcfp ;
  • Aménagement de la route territoriale de Moorea à Teavaro du PK 1 au PK 4 dont le coût total s’élève à 300 millions de Fcfp ;
  • Aménagement de la route de Aiai à Tahaa pour un montant global de 300 millions de Fcfp ;
  • Reconstruction du quai de Farepiti de Bora Bora tranche 1 pour un coût total de 1,1 milliard de Fcfp;
  • Protection littorale de la route de ceinture dans le village de Taahueia à Tubuai pour un montant total de 30 millions de Fcfp

La convention éducation volet constructions scolaires

S’agissant des constructions scolaires, les quotes-parts respectives de l’Etat et de la Polynésie française sont de 80% et de 20% du montant HT du projet, la TVA restant à la charge du Pays. Pour 2020, trois opérations sont co-financées pour un montant total de 437 millions de Fcfp TTC dont notamment, la restructuration du collège de Mataura à Tubuai Phase 3 pour un montant total de 238 millions de Fcfp TTC.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV