mercredi 21 octobre 2020
A VOIR

|

Combats de coqs : il n’y aura plus de nouveaux gallodromes

Publié le

Publié le 30/07/2015 à 11:05 - Mise à jour le 30/07/2015 à 11:05
Lecture < 1 min.

En France, les combats de coqs sont autorisés dans le Nord-Pas-de-Calais, à la Réunion, en Guyane, dans les Antilles et en Polynésie. Ailleurs, ils sont interdits et les contrevenants s’exposent à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende. 

Le 21 juillet, le Conseil Constitutionnel a été saisi d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) pour juger s’il est légal ou non d’ouvrir de nouveaux espaces destinés aux combats de coqs. Cette QPC a été posée par  Fabienne Lefèvre, avocate au barreau de Saint-Denis de la Réunion.

En 2012, deux Réunionnais ont ouvert un gallodrome clandestin à Sainte-Marie, à La Réunion. Les deux hommes ont été poursuivis en justice et encourent jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende (plus de 3 millions de Fcfp).

Me Lefèvre jugeait que l’interdiction de créer de nouveaux gallodromes établit une différence de traitement significative avec la corrida. La loi n’interdit pas la construction de nouvelles arènes. 
Cette accusation de rupture d’égalité devant la loi entre les combats de coq et les courses de taureaux a été rejetée par le Conseil constitutionnel.

Pas de nouveaux gallodromes, plus d’avenir pour les combats de coqs ? 

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

15 cas à Raiatea, 4 aux Marquises… : la Covid-19 se...

Les îles ne sont plus épargnées par l’épidémie. Après Tahiti et Moorea, Raiatea connait depuis quelques jours une forte augmentation de cas tout comme aux Marquises. À Rurutu, l’île a confirmé mardi son premier cas de coronavirus. Le point sur la situation.

Les associations de Mangareva face à la crise sanitaire

La crise de la Covid-19 impacte également les archipels éloignés. Depuis le début de la pandémie, quatre associations de Mangareva ont dû reporter voire annuler leurs projets. Des décisions désastreuses pour certaines associations, notamment sur le plan financier.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV