mardi 2 mars 2021
A VOIR

|

Cité flottante : Seasteading annonce une date de signature, pas de confirmation du Pays

Publié le

Publié le 05/01/2017 à 14:12 - Mise à jour le 05/01/2017 à 14:12
Lecture 2 minutes

Le site Internet de Seasteading institute annonce que le président Édouard Fritch se rendra à San Francisco le 13 janvier prochain afin de signer un protocole d’entente en vue du développement de la première cité flottante dans un lagon polynésien. 
Le Pays lui, ne se prononce sur aucune date. 

Edouard Fritch avait reçu le directeur exécutif de Seasteading institute Randolph Hencken, en septembre dernier  à la présidence. Son équipe prospectait à l’initiative de Marc Collins, d’éventuels points d’ancrage au fenua
Après avoir déjà visité plusieurs lieux, comme les lagons de Raiatea-Tahaa ou Tupai, ainsi que la baie de Phaeton, la délégation avait présenté au gouvernement son concept qui peut également apporter une réponse aux problèmes de la montée des eaux liée au réchauffement climatique. 
  
En novembre, le conseil des ministres a bien autorisé le président du Pays à signer un protocole d’entente avec l’institut. Mais pour l’instant, rien n’est officiellement décidé. 

Le Seasteading institute se serait-il un peu trop avancé ? En tout cas, la presse anglophone a largement partagé le communiqué publié sur son site Internet et signé du directeur exécutif.  

Seasteading rassemble des experts et des investisseurs ayant pour objectif de développer des cités flottantes en s’appuyant sur des technologies innovantes et respectueuses de l’environnement. Ce concept repose sur des plateformes flottantes modulaires qui peuvent être propices à l’implantation de résidences ou d’activités économiques comme des parcs d’affaires, des activités aquacoles ou encore des instituts de recherche. 

Rédaction web 

infos coronavirus