lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

Cindy, la seule femme pilote de taxi boat à Teahupoo

Publié le

Le Paul Gauguin est revenu jeter l'ancre à Vairao dimanche matin. 240 croisiéristes sont descendus à terre et une partie a opté pour une excursion nautique. De quoi satisfaire les prestataires de services comme Cindy, seule femme polynésienne pilote de bateau d'excursions à la Presqu'île.

Publié le 03/06/2019 à 9:31 - Mise à jour le 17/06/2019 à 18:05
Lecture < 1 min.

Le Paul Gauguin est revenu jeter l'ancre à Vairao dimanche matin. 240 croisiéristes sont descendus à terre et une partie a opté pour une excursion nautique. De quoi satisfaire les prestataires de services comme Cindy, seule femme polynésienne pilote de bateau d'excursions à la Presqu'île.

Depuis son retour au fenua, Cindy Otcenasek Drollet a fait le choix de travailler sur l’eau, aux côtés des touristes. Pour piloter son embarcation, la jeune femme de 32 ans a passé et obtenu les permis nécessaires. « On a toujours été plus ou moins dans les bateaux avec mon père et les surfeurs, donc je me suis dit que j’allais faire ça en attendant que ça aille mieux, et 7 ans après, j’aime bien ce bureau-là, il est sympa ! » explique-t-elle, ravie.

Le circuit qu’elle propose comprend plusieurs arrêts dans les passes entre Vairao et Teahupoo. La célèbre gauche de Hava’e, une vague qui a fait la renommée de la Presqu’île à l’international, est une étape incontournable.

Les touristes sont heureux, et grâce à Cindy, ils en savent un peu plus sur le patrimoine du fenua. Chaque croisiériste dépense 6 500 Fcfp pour trois heures d’excursion. Une bonne chose pour Cindy qui peut compter sur leur présence une fois par mois. Le reste du temps, ce sont les surfeurs étrangers et les clients locaux qui font tourner sa petite société.

Rédaction web avec Tauhiti Tauniua-Mu San et Mata Ihorai

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.