vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Chrysalead, un premier programme d’intrapreneuriat au service de la CPS

Publié le

La soirée de lancement officiel du premier programme polynésien d’intrapreneuriat a eu lieu jeudi soir dans les locaux de la Polynesian Factory, à Pirae. Neuf équipes ont présenté leurs idées pour améliorer la qualité de service de la CPS.

Publié le 19/08/2022 à 13:52 - Mise à jour le 19/08/2022 à 13:52
Lecture < 1 min.

La soirée de lancement officiel du premier programme polynésien d’intrapreneuriat a eu lieu jeudi soir dans les locaux de la Polynesian Factory, à Pirae. Neuf équipes ont présenté leurs idées pour améliorer la qualité de service de la CPS.

L’intrapreneuriat consiste à donner la possibilité à des employés de proposer des solutions innovantes pour résoudre des problématiques de l’employeur.

Pour l’employé, cette méthode offre l’opportunité de mener un projet tout en gardant son statut de salarié, d’acquérir de nouvelles compétences qu’il pourra, s’il le souhaite, utiliser en dehors de l’entreprise.

Pour l’entreprise, l’intrapreneuriat représente un levier de modernisation en laissant les équipes métiers proposer leurs propres solutions.

Neuf équipes de collaborateurs ont soumis leurs projets jeudi soir, sous la forme d’un pitch vidéo, aux membres du jury. Les futurs intrapreneurs avaient pour consigne de proposer un projet qui viendrait répondre aux enjeux du plan d’entreprise de la CPS, et améliorer la qualité de service, l’efficience ou encore la relation client de l’entreprise.

Vincent Fabre, directeur de la CPS, résume ainsi le programme : “Le développement de l’Intrapreneuriat à la CPS est une démarche expérimentale visant à identifier, développer et accélérer des projets d’innovation internes à fort potentiel économique et stratégique. CHRYSALEAD nous engage vers l’amélioration de notre relation client et notre organisation interne tout en valorisant les collaborateurs de la CPS, leurs savoirs et leurs compétences”.

Les équipes des projets retenus intégreront l’incubateur PRISM de la CCISM pour une durée d’un an.

infos coronavirus