vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

Christophe Plée : « Les gens qui doivent aller travailler iront travailler »

Publié le

Le président du Pays et le haut-commissaire l’ont annoncé, le confinement de la population entre en vigueur à minuit. Une avancée dans la lutte contre le Covid-19 dont se félicitent les partenaires sociaux qui réclamaient cette mesure. Le président de la CPME indique toutefois que "les gens qui doivent aller travailler iront travailler".

Publié le 20/03/2020 à 18:18 - Mise à jour le 20/03/2020 à 18:39
Lecture < 1 min.

Le président du Pays et le haut-commissaire l’ont annoncé, le confinement de la population entre en vigueur à minuit. Une avancée dans la lutte contre le Covid-19 dont se félicitent les partenaires sociaux qui réclamaient cette mesure. Le président de la CPME indique toutefois que "les gens qui doivent aller travailler iront travailler".

Les partenaires sociaux ont réclamé le confinement des Polynésiens, c’est désormais acté. Une demande formulée dans une lettre adressée aux dirigeants du Pays où figurent 15 mesures d’urgence dédiées à la sauvegarde économique et vitale de la Polynésie. L’objectif est désormais d’endiguer la propagation du Covid-19 au fenua.

« Profitez du temps qu’il nous est donné pour se préparer à ce confinement qu’il va falloir respecter, indique Christophe Plée, le président de la confédération des petites et moyennes entreprises en Polynésie. Je demande vraiment à tout le monde de respecter. C’est la clé de la réussite du combat contre ce virus. Dès lundi, tous les gens qui doivent aller travailler iront travailler. Il y a des interdictions pour les commerces et les lieux publics, mais ce ne sont pas toutes les entreprises qui ferment, heureusement, puisque il faut continuer à fonctionner. »

Autre proposition phare, le revenu minimal de solidarité de 120 000 F, destiné aux 49 021 employés et 16 800 patentés qui ne peuvent plus assurer leur fonction. Une aide estimée à 8 milliards, pour une période d’un mois seulement. Mais aussi, l’exonération des charges des entreprises, pendant 3 mois. Les négociations continuent.

« Il va y avoir d’autres listes, d’autres instructions pour l’économique qui vont arriver, poursuit Christophe Plée. Je me suis entretenu tout à l’heure avec le vice-président, toutes ses équipes sont mobilisées pour travailler sur les mesures d’accompagnement à destination des salariés, des entrepreneurs individuels et du monde économique. »

Dans son plan de sauvegarde économique, le pays a émis 11 mesures qui comprennent notamment le paiement des dettes des fournisseurs de l’administration, un moratoire des cotisations patronales et des emprunts contractés. L’objectif : amortir les répercutions de cette crise sanitaire.

infos coronavirus

Covid-19 : le service de réanimation du CHPF soutenu par la réserve sanitaire

Depuis le début de la crise, des réservistes sanitaires de métropole effectuent des missions pour renforcer et soulager les équipes de soignants. 12 d’entre eux, spécialisés en réanimation sont arrivés sur le territoire jeudi dernier. Ils travaillent 24 heures sur 24 heure aux côtés des équipes du CHPF. Une mission sur la base du volontariat.