lundi 3 août 2020
A VOIR

|

Changement climatique : le PACT est signé

Publié le

Publié le 16/07/2015 à 9:40 - Mise à jour le 16/07/2015 à 9:40
Lecture < 1 min.

Autour  du  président  de  la  Polynésie  française,  Édouard  Fritch,  du  Premier  de  Niue, président actuel du PLG, Toke Talagi, les membres du Polynesian Leaders Group ont,  sur le site hautement symbolique du marae de Taputapuatea,  centre du triangle polynésien,  solennellement enjoint les nations à agir contre les effets du changement climatique.
La signature sur le marae de Taputapatea s’est déroulée en présence notamment de Marie-Hélène Aubert, conseillère du Président de la République pour les négociations climat et environnement, et de plusieurs représentants de l’État.

Auparavant, la délégation du PLG a eu l’occasion de découvrir, sur l’île de Bora Bora, les structures  mises  en  œuvre  permettant  d’assurer  une  meilleure  protection  de l’environnement.  Les  membres  du  Polynesian  Leaders  Group  ont  ainsi  pu  visiter successivement  la  station  d’épuration  et  l’usine  d’ultrafiltration  de  Povai,  l’usine d’osmose inverse d’Anau et l’unité SWAC (Sea Water Air Conditioning, climatisation en utilisant l’eau des profondeurs), autant d’équipements qui peuvent servir de modèle à de nombreuses îles du Pacifique.

En présence des dirigeants polynésiens, le président Fritch a insisté sur l’importance de la  signature  de  la  déclaration  de Taputapuatea,  et  ce  dans  une  démarche  régionale conjointe qui  cadre parfaitement avec les objectifs  de la  COP 21.  « Le climat change, l’heure  est  grave  et  le  temps  est  à  l’action »,  souligne  la  déclaration  adoptée  par  les membres du PLG.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Outuaraea : le nouveau site à vocation touristique à...

Le parc paysager de Outuaraea, situé au niveau du quartier de Hotuarea à Faa’a, a été dévoilé. Le site appelé plus communément pointe du Flamboyant est méconnaissable. Après un an et demi de travaux, l’espace arboré qui domine la piste de l’aéroport devient un lieu de détente équipé d’infrastructures pour les habitants et les touristes.

Coronavirus : premier décès aux Fidji, mais le nombre...

Les autorités fidjiennes ont annoncé vendredi un premier décès dû au coronavirus, tout en affirmant que l'archipel n'était pas en proie à une épidémie de grande ampleur, qui pourrait s'avérer catastrophique.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV