vendredi 19 août 2022
A VOIR

|

“C’est vraiment un coup bas” : Vodafone répond à Vini

Publié le

"C'est vraiment un concurrence déloyale. C'est vraiment un coup bas. Ça ne se fait pas" : lors d'un conférence de presse donnée aujourd'hui, Patrick Moux, directeur général de Pacific Télécom a dénoncé le comportement de Vini qui a coupé le réseau à Vodafone depuis le 3 janvier sur les îles de Raiatea et Huahine.

Publié le 07/01/2022 à 17:05 - Mise à jour le 12/01/2022 à 17:21
Lecture 2 minutes

"C'est vraiment un concurrence déloyale. C'est vraiment un coup bas. Ça ne se fait pas" : lors d'un conférence de presse donnée aujourd'hui, Patrick Moux, directeur général de Pacific Télécom a dénoncé le comportement de Vini qui a coupé le réseau à Vodafone depuis le 3 janvier sur les îles de Raiatea et Huahine.

Mise à jour du 12 janvier 2021 : lors d’un conférence de presse, le Vice-président a rappelé que le gouvernement agit en tant que régulateur, et qu’il est naturellement très favorable à la concurrence. Vodafone doit rester concurrent de Onati, dans l’intérêt de la population. Selon le ministre, les deux opérateurs ont tout intérêt à se coordonner et à trouver dans la discussion un terrain d’entente concernant la répartition des antennes sur le territoire.

Quelques jours après la conférence de presse donnée par la filiale Onati, qui annonçait mettre fin à la convention d’itinérance nationale à Raiatea et Huahine à partir du 3 janvier entre Vodafone et Vini, c’est au tour de Vodafone de répondre : “On a du attendre la coupure pour pouvoir nous exprimer auprès de nos clients, de nos consommateurs. On se bat sur un terrain marketing, sur un terrain commercial. Ne prenons pas les Polynésiens, et surtout nos clients, en otage, uniquement pour espérer que Vodafone s’affaiblisse” a indiqué Patrick Moux, directeur général de Pacific Télécom. D’installer des antennes “dans les îles éloignées où il n’y a pas beaucoup de population, c’est du non sens total” a-t-il ajouté..

“C’est un abus de position dominante. On ne coupe pas comme ça en 15 jours. Cela ne s’est jamais vu. C’est vraiment une concurrence déloyale. (…) C’est vraiment un coup bas. Ça ne se fait pas” déplore-t-il encore.

Un recours a été déposé au juge des référés. Une audience est prévue le 14 janvier : “j’attends qu’on rétablisse le service pour ces 136 000 abonnés qui sont aujourd’hui en attente, et qu’on puisse avoir le temps de déployer des antennes. Vini et Onati ont eu 18 ans pour couvrir les îles du Vent et les îles Sous-le-Vent. Et on a vu qu’en 2014, soit 19 ans après, ce n’était toujours pas fait. Et on nous demande à nous de le faire en 5 ans. Ce qui est impossible. Mais on va essayer de le faire en un an et demi à Huahine et Raiatea. On va au moins s’engager à le faire” précise Patrick Moux, qui a également annoncé offrir les mois d’abonnements de janvier et février aux abonnés Vodafone résidant à Raiatea et Huahine, ainsi que des offres spéciales pour les forfaits Smile et Prestige, et les cartes prépayées.

infos coronavirus