mardi 19 janvier 2021
A VOIR

|

Centre de mémoire des essais nucléaires : l’ancien bâtiment du commandement de la marine cédé à titre gratuit par l’État au Pays

Publié le

Ce bien immobilier, d’une valeur estimée à près de 663 millions de Fcfp, est destiné à l’accueil du futur centre d’archives, d’information et de documentation sur les essais nucléaires.

Publié le 07/05/2020 à 16:40 - Mise à jour le 07/05/2020 à 17:17
Lecture 2 minutes

Ce bien immobilier, d’une valeur estimée à près de 663 millions de Fcfp, est destiné à l’accueil du futur centre d’archives, d’information et de documentation sur les essais nucléaires.

Le haut-commissaire Dominique Sorain et le président du Pays Edouard Fritch, ont signé l’acte de cession, à titre gratuit, par l’État au Pays, des bâtiments et de l’emprise foncière de 3 200m² de l’ancien hôtel de commandement de la marine situé sur le front de mer de Papeete, en présence du Contre-Amiral Laurent Lebreton, Commandant supérieur des forces armées en Polynésie française, de Daniel Casabianca, Directeur des finances publiques représentant France Domaine et d’une représentante de la Direction des affaires foncières du Pays. Une loi de finance du 28 décembre 2018 a fixé les modalités de ce transfert de propriété dans son article 275.

Ce bien immobilier, d’une valeur estimée à près de 663 millions de Fcfp, est destiné à l’accueil du futur centre d’archives, d’information et de documentation sur les essais nucléaires. Il a pour vocation d’offrir aux Polynésiens un espace de rencontre et de partage pour assurer la transmission, entre les générations, de la mémoire des événements qui se sont déroulés au cours de la période des essais nucléaires, dans une démarche apaisée de recherche des faits historiques.

Cette cession a été rendue possible au terme d’un travail partenarial entre l’État et le Pays entamé après la reconnaissance du fait nucléaire par l’ancien Chef de l’État, François Hollande, à l’occasion de sa visite officielle en Polynésie française, en février 2016.

infos coronavirus