jeudi 16 septembre 2021
A VOIR

|

Céline Hervé-Bazin sort L’Oracle du Mana, made in fenua

Publié le

C'est un des premiers jeux de cartes de ce type, made in fenua. Céline Hervé-Bazin sort l'Oracle du mana, des cartes dédiées à la Polynésie et au mana. Le jeu s'adresse à tous, qu'on y voit de l'amusement ou un vrai outil de spiritualité. Il a surtout pour but de donner une approche de la culture et du mana polynésien, de manière ludique.

Publié le 28/07/2021 à 16:10 - Mise à jour le 02/08/2021 à 9:47
Lecture 3 minutes

C'est un des premiers jeux de cartes de ce type, made in fenua. Céline Hervé-Bazin sort l'Oracle du mana, des cartes dédiées à la Polynésie et au mana. Le jeu s'adresse à tous, qu'on y voit de l'amusement ou un vrai outil de spiritualité. Il a surtout pour but de donner une approche de la culture et du mana polynésien, de manière ludique.

Céline Hervé-Bazin est titulaire d’un doctorat en information et communication. Ecrivain, consultante, elle a aussi enseigné de nombreuses années. Ce sont ses travaux de recherche qui l’ont amenée en Polynésie où elle a travaillé avec de grands organismes : la direction de l’Environnement, EDT, Tahiti Tourisme, la Polynésienne des eaux… “Je faisais des recherches et je travaillais en même temps.”

Ces dernières années, elle s’est beaucoup intéressée au mana. “J’ai eu la démarche, très scientifique, d’aller rencontrer des personnes pour faire des entretiens (…)J’ai été voir Moana Walker, Hinanui Salmon (…) des personnes à Raiatea, des mamies qui font des ra’au.(…) J’ai été chercher de la littérature à Hawaii et en Nouvelle-Zélande.(…) J’ai été regarder l’étymologie de plein de mots. Edgar Tetahiotupa m’a énormément aidée…”

Et Céline a découvert bien plus que ce à quoi elle s’attendait : “Le mana, je l’ai rencontré on va dire en 2016. (…) Très vite, j’ai commencé à ressentir ce qu’on appelle des perceptions. Chacun y met ce qu’il veut : certains disent capacités, certains disent dons. J’ai commencé à voir des choses, à voir des informations chez les personnes. C’est ce qu’on appelle le mana, la capacité du tahua (…) Le tahua, le prêtre selon la traduction actuelle est celui qui est capable d’avoir des rêves, d’avoir des capacités à voir dans les personnes (…)”

Ebranlée par la découverte d’un univers bien loin de son quotidien rationnel, elle vit d’abord très mal ce qui lui arrive : “Au début je l’ai très mal vécu. Ça a été super dur, ça a été un bouleversement. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. (…) C’était très bizarre. J’ai refusé.” Puis elle finit par trouver un équilibre : “Ici je trouve que beaucoup de personnes sont sensibles aux énergies. C’est hyper facile d’en parler. Du coup, moi pour l’acceptation de moi-même ça a été plus facile.”

Pour Céline, le mana est à la fois l’authenticité, la rencontre avec l’individu comme le présentent les campagnes touristiques, mais aussi une approche ésotérique ou spirituelle de ce que peut représenter la culture, les objets culturels, les lieux.

L’idée c’était vraiment d’avoir un jeu de cartes qui permette de parler du mana

Céline Hervé-Bazin

Pour tenter d’expliquer ce concept du mana, elle décide de créer des outils pédagogiques. Avec l’aide de la direction de l’Environnement, elle sort d’abord un jeu de l’oie à destination des enfants, puis, avec le haut-commissariat et Air Tahiti Nui, un livret explicatif pour les adultes, sur ce qu’est le mana autour de 5 piliers :

Upo’o : l’esprit en tahitien pour ouvrir, acquérir des connaissances et développer la conscience de soi
Tino : le corps ou comment entretenir une relation harmonieuse avec son corps, renforcer son énergie et la connexion à ses sensations
Fenua : la nature et son foyer pour interagir avec l’extérieur et son monde intérieur pour mieux se respecter et respecter
Tama’a : le repas permet de nourrir son souffle sacré et nourrir notre conscience pour mieux vivre le présent ;
Tahu’a : l’expert qui fait accéder à la connexion spirituelle et qui relie à la part supérieure de notre être, à notre énergie divine.

“Ensuite est venue l’idée du jeu. Dans le monde ésotérique, beaucoup de gens tirent les Oracles. Ça peut être plus ou moins fun ou plus ou moins sérieux. Chacun y met là aussi ce qu’il veut. Pour moi ça reste un objet fun. Je me suis dit ‘à travers cet oracle, je vais pouvoir expliquer des symboles polynésiens, donner un aspect plus concret’. (…) L’idée c’était vraiment d’avoir un jeu de cartes qui permette de parler du mana.(…)

L’Oracle du Mana, publié par les éditions Véga, est disponible depuis peu sur plusieurs sites de vente en ligne (Amazon, Fnac…). Il est composé de 54 cartes mentionnant des symboles polynésiens connus et illustré de tatouages polynésiens. Il est accompagné d’un livret explicatif. Céline a travaillé sur ce projet avec Sophie Harris, graphiste de formation.

L’Oracle du Mana propose des conseils basés sur les piliers fondamentaux de la guérison sacrée énergétique polynésienne comme :

–        les ra’au tahiti, l’ensemble des savoirs ancestraux sur les vertus médicinales des plantes.

–        les rites traditionnels à l’exemple du Umu ti, un rite de purification qui permet à l’individu de se nettoyer à l’arrivée de la saison sèche.

–        les pouvoirs du tahu’a, un terme traduit par prêtre ou expert. Les tahu’a de la Polynésie d’antan détenaient des savoirs précieux et des pouvoirs spirituels, ils seraient les « chamanes » polynésiens.

Les apprentissages autour de la guérison polynésienne sont issus du triangle mā’ohi. Ce jeu mélange des éléments sacrés venus de Hawaï, Nouvelle Zélande, Île de Pâques et de Polynésie française, comme par exemple, le Ho’oponopono hawaiien, approche de guérison connue et pratiquée dans le monde entier. 

Le jeu a déjà des adeptes à l’étranger. Influenceurs, YouTubeurs l’ont déjà adopté.

L’Oracle du Mana permet de diffuser une autre vision de la Polynésie, au-delà des représentations habituelles de la vahine, des plages de sable blanc et du lagon…

infos coronavirus