samedi 24 août 2019
A VOIR

|

Célébration de l’arrivée de l’Evangile: une faible mobilisation

Publié le

Publié le 04/03/2018 à 15:24 - Mise à jour le 04/03/2018 à 15:24
Lecture 2 minutes

D’habitude, les tribunes de la salle Maco Nena ne suffisent pas à accueillir tous les paroissiens de Papeete. Aujourd’hui, ils étaient moins d’un millier à venir s’abreuver de la parole de dieu et célébrer ce jour important pour la confession protestante.  

Après 9 ans d’absence du territoire, le pasteur Pihaatae tire la sonnette d’alarme. Faut-il alors entamer une nouvelle réforme, tout porte à le croire. “Je pense qu’il y a des choses à revoir à ce niveau là. après neuf ans d’absence du fenua, je constate qu’il y  a moins de monde qui participe aux festivités.”

Pour le pasteur, à notre époque pas mal de monde se désintéresse de ce type de rassemblement. “Il faudra que l’on revoit cela et que l’on travaille sur la méthode. Il semblerait que l’on soit dépassé par les évènements, notamment au niveau de la modernisation, de la mondialisation. Il faut évoluer en fonction du temps, mais tout en gardant notre foi chrétienne.”

Les représentant du Council for World Mission (Conseil pour la mission mondiale des églises chrétiennes) de passage en Polynésie sont ravis d’assister à la cérémonie du 5 mars et de constater le résultat de plus de 200 ans de croyance en Dieu après le passage de la London missionnary society en 1797. Jeff Williams représentant du Council for World Mission au Pays de Galles estime que malgré le manque de participants à l’évènement, “Il y a nettement plus de monde que lors de célébrations en Europe.” et que si les premiers missionnaires de la LMS revenaient à notre époque, “Ils seraient très contents.”
 
Après la sainte cène, chants et lectures bibliques ont rythmé cette journée de célébration.  Outre les autorités religieuses, on notait la présence du Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, des maires de Papeete et Faa’a, Michel Buillard et Oscar Temaru, du député Moetai Brotherson, et de représentants à l’Assemblée de la Polynésie française.

 

Rédaction Web avec Esther Parau Cordette et Brandy Tevero

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Super Aito : Steeve Teihotaata compte bien conserver son...

Ce samedi sur Tahiti Nui Télévision, vous pourrez suivre en direct le Super aito 2019. Plus de 160 rameurs sont attendus pour la "course V1" de l’année. Parmi eux, le champion en titre Steeve Teihotaata :

Comment lutter contre les “fake news” ?

Si les fausses informations circulaient déjà bien avant l’avènement des réseaux sociaux, depuis leur arrivée, on ne compte plus le nombre d’intox. Véritable fléau, les "fake news" font hélas partie du quotidien des internautes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV