samedi 8 août 2020
A VOIR

|

Célébration de la Journée internationale du handicap

Publié le

À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, une matinée festive et sportive était organisée au parc Aorai Tinihau. Une quinzaine d’associations s’était réunie pour y participer. Le gouvernement a annoncé plusieurs mesures pour intégrer davantage les personnes handicapées.

Publié le 03/12/2019 à 15:47 - Mise à jour le 04/12/2019 à 14:10
Lecture 3 minutes

À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, une matinée festive et sportive était organisée au parc Aorai Tinihau. Une quinzaine d’associations s’était réunie pour y participer. Le gouvernement a annoncé plusieurs mesures pour intégrer davantage les personnes handicapées.

Chaque année, la journée internationale pour la promotion des droits des personnes handicapées est célébrée à travers le monde. « Je suis honoré de fêter cette date avec vous car vous êtes présents dans mon cœur. C’est grâce au dévouement et au travail sérieux réalisé par vos différentes associations et votre fédération Te Niu, présidée par ma tendre amie, Henriette Kamia, que j’ai plaisir à être à vos côtés en ce jour extraordinaire pour des personnes extraordinaires. Je voudrai saluer l’implication, féliciter le travail et rendre un hommage à la générosité humaine qui prévaut dans votre communauté. C’est avant tout cela pour moi le 3 décembre. C’est l’anniversaire de la générosité et du dévouement », a déclaré le Président Edouard Fritch lors de son discours.

Le Président a mis en avant la politique menée par le Pays depuis deux ans à travers, notamment deux axes stratégiques et complémentaires. Le premier axe vise à changer le regard de la société sur le handicap par la promotion de la diversité. Cet axe est illustré par la séquence sportive de ce mardi matin et le concert « Ma Polynésie inclusive » en clôture des festivités. D’autre part, le Pays entend promouvoir un meilleur accès aux droits pour tous par l’information, le développement et l’évaluation de l’ensemble de ces actions. Cet axe s’est illustré, ce mardi, par les stands d’informations et la présentation de vidéos retraçant les avancées de ces deux dernières années.

Le Président a également évoqué les mesures phares relatives à l’attribution de prestations à vie pour les handicaps non évolutifs, la gratuité des transports pour les personnes porteuses de handicap, le dispositif « aidant Feti’i » permettant à la personne nécessitant un accompagnement au quotidien de pouvoir choisir un de ses proches, et enfin la possibilité de cumuler l’Allocation adulte handicapée (AAH) avec un revenu professionnel. Le gouvernement a déjà mis en œuvre les trois premières mesures, la dernière mesure, relative à l’AAH, deviendra une réalité dès l’année prochaine après validation de l’Assemblée de la Polynésie française. « En effet, à l’instar du minimum vieillesse qui avait été revalorisé en 2013, nous revaloriserons l’Allocation, AAH de base. Elle est aujourd’hui à 33 115 Fcfp par mois. Les textes de loi sont en cours d’adoption pour une mise en application progressive dès 2020 et ce jusqu’à atteindre 50 000 Fcfp en 2023 », a précisé le Président.

En moins de deux ans, le Pays a fait aboutir 17 textes favorisant les droits et la participation pleine et active des personnes porteuses de handicap à la vie en société. Edouard Fritch a tenu à saluer le travail de co-construction mené avec l’ensemble des forces vives du Pays et avec la participation active des personnes porteuses de handicap et des associations réunies autour de la fédération Te Niu o te Huma. Le Président a également officiellement annoncé que la Polynésie française est candidate pour accueillir la rencontre internationale de Paracanoë Océania en février 2021.

Mardi matin, toujours dans le cadre de cette célébration, des animations ont ainsi été organisées au Parc Aorai Tini Hau, à Pirae, avec notamment du parava’a.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV