Cédric Mercadal, un ancien de la CPS à la Santé

Publié le

Il est l'un des nouveaux visages du premier gouvernement de Moetai Brotherson. Issu de la société civile, Cédric Mercadal a officiellement été nommé ministre de la Santé, en charge de la prévention et de la protection sociale généralisée.

Publié le 15/05/2023 à 16:55 - Mise à jour le 17/05/2023 à 9:27

Il est l'un des nouveaux visages du premier gouvernement de Moetai Brotherson. Issu de la société civile, Cédric Mercadal a officiellement été nommé ministre de la Santé, en charge de la prévention et de la protection sociale généralisée.


Il se décrit comme un « enfant du Pays, un enfant du melting pot« . Le nouveau ministre de la Santé en charge de la prévention et de la protection sociale généralisée, Cédric Mercadal, prendra officiellement ses fonctions ce mardi, à 14 heures.

Ancien conseiller juridique de la CPS, il se prononce « pour l’auto-détermination des peuples » et indique avoir « beaucoup travaillé » sur le contrôle médical des populations suite aux essais nucléaires. Un sujet brûlant, puisqu’une étude présentée ce lundi par l’Inserm révèle que l’impact des essais nucléaires réalisés par la France en Polynésie française est faible mais pas inexistant sur le risque de cancer de la thyroïde.

Interrogé sur l’utilisation potentielle de ce type d’études pour tenter d’obtenir le financement des soins des maladies radio-induites auprès de l’État, le nouveau ministre a préféré botter en touche : « Le portefeuille pour la lutte contre les maladies radio-induites est le portefeuille du président. Ce sera de l’interministériel » .

Un travail de « chiffrement » qui reste aussi à effectuer du côté de la PSG : « On connaît les difficultés du régime […] Le programme de financement qui avait été annoncé rentre en ligne avec ce qui sera pris comme mesures, en lien avec le ministère de l’Économie » . Un sujet « technique« , sur lequel « une seule voie » n’est selon lui pas suffisante.

De gauche à droite : Jordy Chan, ministre des grands travaux et de l’équipement en charge des transports aériens, terrestres et maritimes ; Minarii Galenon, ministre des solidarités et du logement en charge de l’aménagement, de la famille et des personnes non autonomes ; Cédric Mercadal, ministre de la santé en charge de la prévention et de la protection sociale généralisée ; Eliane Tevahitua, Vice-présidente et ministre de la culture, de l’enseignement supérieur, de l’environnement, du foncier et de l’artisanat en charge des relations avec les institutions ; Taivini Teai, ministre du secteur primaire en charge de la recherche. (Crédit photo : TNTV)

Moetai Brotherson lui a en outre « proposé un challenge » : celui de « remettre dans le cœur du travail des professionnels de santé l’activité médicale, parce qu’aujourd’hui, ils ont trop d’administratif. J’ai vu à la CPS qu’on générait des usines à gaz » , a-t-il relevé.

Autre mission confiée à Cédric Mercadal : « redonner le soin au plus près des populations » . Un sujet qui lui tient à cœur puisqu’une partie de sa famille est installée à Raraka, dans les Tuamotu.

S’il admet que son portefeuille est « compliqué« , notamment avec le spectre d’une nouvelle crise sanitaire, il mise sur l’implication des professionnels de santé. « Ce que l’on a vu pendant la covid, c’étaient des professionnels qui donnaient tout leur cœur à aider et à s’impliquer malgré les risques qu’ils prenaient« , a-t-il conclu.

Dernières news

Activer le son Couper le son