jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

CCISM : les étudiants de Poly3D font leur rentrée

Publié le

Publié le 13/09/2015 à 15:46 - Mise à jour le 13/09/2015 à 15:46
Lecture 2 minutes

L’école Poly3D a pour but de former aux métiers du numérique et plus particulièrement à l’industrie des jeux vidéo, à la technologie de l’image et du cinéma de synthèse, et à l’animation 3D. Cette formation, sur une première phase de deux ans, débouche sur un diplôme de niveau III (bac+2) délivré par le CNAM (Conservatoire national des arts et métiers, NDLR) avec la possibilité de poursuivre sur une Licence professionnelle. Cette formation est notamment soutenue par le Pays via l’OPT (Office des postes et télécommunications) et la direction générale de l’Economie numérique (DGEN).
 
Ce sont 22 élèves qui ont intégré l’école Poly3D, les locaux de la CCISM.  Il s’agit d’un studio de création à part entière.  Les recrues de la 1ere promotion sont supervisés par des professionnels du graphisme et du numérique.
Les jeux vidéos et l’animation sont leur passion. Ils rêvent de travailler dans l‘industrie des jeux vidéo ou encore de l’animation 3D. Ces jeunes ont été sélectionnés sur leurs compétences en graphisme, programmation, ou dessin. Tous autodidactes, ils intègrent un studio de formation innovante.
Les étudiants travaillent en équipe, sur internet et avec les conseils de professionnels.  Dans le studio, les projets sont suivis par des coachs. Ces professionnels du numérique, du dessin animé ou encore des bandes sonores  vont accompagner les équipes tout au long du processus de création.

L’école Poly3D vise à former les futurs professionnels des arts numériques , et notamment des créateurs de jeux vidéos. Le marché est en plein boom, avec plus d’un milliard de joueurs.
 

Rédaction web (Reportage de Thomas Chabrol)

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu