mercredi 24 février 2021
A VOIR

|

Carton plein pour Maita’i sport santé

Publié le

Publié le 07/08/2018 à 14:52 - Mise à jour le 07/08/2018 à 14:52
Lecture 2 minutes

« Cette montre, cela faisait cinq ans que je ne l’a portée plus. Depuis trois mois, je peux à nouveau la mettre autour de mon poignet… » Mario Nouveau, ancien champion de Polynésie de 400 mètres, a décidé de remettre les pendules à l’heure. A 74 ans, le surpoids et la tension ont mis sa santé en danger. Le septuagénaire a renoué avec l’effort.

Il a participé au programme Maita’i sport santé lancé par la direction de la santé. Mario Nouveau explique : « Cela a été bénéfique parce que j’ai trouvé des gens pour m’accompagner. Depuis des années de devais faire du sport, mais j’avais besoin d’un coaching. » Tout n’a pas été simple pour le chef d’entreprise.

> Sortir de sa zone de confort 

Au départ,Mario Nouveau a puisé dans ses ressources pour se remettre au sport et sortir de sa zone de confort. L’équipe de professionnels lui a permis de prendre conscience de plusieurs choses. Il indique : « Il faut que je me prenne en mains. Le coaching m’a aidé et m’a mis à l’aise mais j’ai besoin d’aller encore plus loin pour acquérir l’autonomie nécessaire. » 

L’expérience pilote de Maita’i sport santé a rencontré un fort succès selon la direction de la santé. Un peu moins de 150 patients ont participé au programme. Dans une Polynésie française gangrénée par les problèmes comme l’obésité et le surpoids, cette action a été bien accueillie par les professionnels de la santé et du sport.

> Un suivi par des professionnels 

Le succès de cette expérience a reposé sur un accompagnement adapté à chaque patient. Ils ont été suivis par des coachs sportifs, des nutritionnistes et des médecins. Bruno Cojan, responsable des programmes de prévention à la direction de la santé souligne : « C’est comme s’ils prescrivaient un traitement, comme des actes de kinésithérapie. Les médecins confient leur patient à un professionnel pour la prise en charge des soins… »

Selon les chiffres de la direction de la santé, 70 % de la population du fenua est en surcharge pondérale et 40 % est en situation d’obésité. De nouvelles sessions du programme Mata’i santé devraient avoir lieu en 2019. Mario Nouveau, lui, espère être de nouveau recruté pour continuer sa transformation.
 

infos coronavirus